Mon compte Devenir membre Newsletters

Un parfum de n°1 dans le n°100

Publié le par

Dans le numéro 1 de Commerce magazine, Nicole Métier présentait le nouveau positionnement de sa parfumerie Scarlett. Depuis, la commerçante a développé son concept et fidélisé sa clientèle. Portrait d'une femme engagée.

Prendre un nouveau tournant, voilà le souhait formulé en 1997 dans Commerce magazine par Nicole Métier, dirigeante de l'institut Scarlett. A l'époque, Matis, une marque de cosmétiques encore non distribuée à Quimper, lui propose un partenariat qui lui permet de payer les produits après la vente. Avec l'arrivée d'enseignes comme Sephora et Nocibé dans la localité, la commerçante est séduite par le projet et liquide son stock en cours pour se repositionner sur des marques haut de gamme. «Ces produits de niche étaient la seule solution pour se démarquer de la nouvelle concurrence», explique-t-elle. Son offre de soins de beauté - modelages du corps et du visage - s'adapte alors naturellement à ce nouveau positionnement.

Douze ans après, la stratégie se révèle payante, avec un chiffre d'affaires en constante progression et l'embauche de deux esthéticiennes pour suppléer Nicole Métier et sa fille, employée à ses côtés. Un lifting qui n'aurait, par ailleurs, pas rencontré le même succès sans les relations privilégiées qu'entretiennent la commerçante et son équipe avec sa clientèle: «Mon institut est avant tout un lieu de vie. Mes clientes passent régulièrement pour me saluer ou pour regarder ma vitrine. Certaines, qui ont quitté la ville, m'appellent pour me demander conseil ou pour commander des produits.»

Nicole Métier, Parfumeuse

«Mon institut est avant tout un lieu de vie.»

Une affaire de famille

Impliquée dans le développement du centre urbain, Nicole Métier a occupé le poste de présidente de l'association de commerçants Les Vitrines de Quimper pendant cinq ans, «une expérience très enrichissante, mais aussi très prenante».

Le manque de temps n'a pas été la seule raison de son départ en 2005: «Il faut être apolitique dans ce genre de structure, or, certaines personnes utilisent les assemblées de commerçants à des fins politiques. Ce n'était pas ma façon de fonctionner. J'ai préféré partir.» Un regret? La carte de fidélité multicommerces pour laquelle elle s'est investie et qui n'a pas été reprise par l'équipe ayant pris le relais. Mais la commerçante ne manque pas de projets: le référencement d'une nouvelle marque de parfum et d'une ligne de cosmétiques bio et surtout la formation de sa petite-fille, la 3e génération de parfumeuses-esthéticiennes de la famille Métier.

Bio

> 1940 Naissance à Provins (Seine-et-Marne).
> 1990 Nicole Métier ouvre la parfumerie Scarlett à Quimper.
> 1997 Elle repositionne son offre.
> 2000 Nicole Métier est élue présidente de l'association de commerçants Les Vitrines de Quimper pour cinq ans.