Mon compte Devenir membre Newsletters

Tout ce que l'ANPE peut faire pour vous

Publié le par

Il est parfois possible de faire l'économie d'un cabinet de recrutement en optant pour les services gratuits de l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE). Elle n'a pas toujours bonne presse, mais gagne pourtant à être connue.

1- Diffuser votre offre largement et gratuitement

Vous recherchez une méthode efficace et rapide pour publier votre offre d'emploi et consulter des CV triés selon vos critères?

Avec 350 000 visiteurs chaque jour, Anpe.fr est le premier site d'emploi en France. Qui plus est, il est gratuit pour les entreprises. Un atout de taille au regard des tarifs pratiqués par les sites d'emploi privés: il vous en coûtera, au bas mot, 600 euros HT pour une annonce publiée une seule fois (et sans aucune prestation annexe) sur les sites les plus connus (Cadresonline.com ou Monster.fr, par exemple). L'établissement public a, d'ailleurs, déployé d'importants efforts pour soigner sa présence sur le Web et démentir la réputation d'institution vieillotte qui lui collait à la peau. L'ergonomie du site n'a rien à envier à celle de ses concurrents payants. Vous saisissez votre offre en ligne, à l'aide d'une grille de critères, et l'annonce est immédiatement diffusée sur le site. Depuis votre «espace recrutement», d'autres services vous sont proposés. Ainsi, la banque de C V vous offre la possibilité d'accéder sans intermédiaire à un vivier de postulants. Vous pouvez consulter autant de candidatures que vous le souhaitez ou vous abonner pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

2 - Evaluer vos candidats en situation

Votre secteur souffre d'une pénurie de main-d'oeuvre?

Mise au point en 1995 par l'ANPE, tout d'abord dans l'industrie automobile et l'hôtellerie, puis étendue aux autres secteurs, la méthode du recrutement par simulation permet d'élargir l'éventail de candidats en évaluant leurs compétences et en les confrontant à celles requises pour le poste. Elle privilégie les aptitudes plutôt que les diplômes ou l'expérience. Des exercices pratiques restituent les conditions du poste de travail et permettent d'apprécier les capacités du candidat en situation proche du réel. Pour bénéficier - gratuitement - de cette méthode, vous pouvez utiliser les tests déjà conçus pour votre métier par l'ANPE, qui les organise par filière dans le cadre de plateformes de vocations. Par exemple, celle du XXe arrondissement de Paris évalue les candidats dans les métiers de l'hôtellerie, la restauration et la sécurité. Mais si vos besoins sont très spécifiques, l'Agence peut aussi monter une opération sur mesure, en partant de votre descriptif des compétences recherchées.

3 - Vous conseiller dans vos démarches de recrutement

Depuis la fin de son monopole en matière de placement en 2004, l'ANPE ne jure plus que par le service personnalisé. Donc, en théorie, vous avez droit à un interlocuteur identifié et spécialisé dans votre secteur d'activité, censé vous aider à trouver chaussure à votre pied. A moins que vous ne recherchiez le mouton à cinq pattes, auquel cas son rôle est de vous faire revenir sur terre. «Nous devons concilier les attentes des entreprises avec les réalités du marché, quitte à leur faire revoir leurs exigences à la baisse, pointe Françoise Sentilles, directrice marketing de l'ANPE. Beaucoup de recruteurs recherchent un clone de la personne qui vient de partir et il n'est pas facile défaire évoluer leurs habitudes

4 - Vous proposer un candidat à l'essai, sans engagement

Tester un candidat dans votre entreprise, en situation réelle de travail. C'est le principe de l'évaluation en milieu de travail préalable au recrutement (EMTPR). Une méthode «maison» de l'ANPE, qui vous permet de prendre une personne à l'essai, sans engagement, pendant, au maximum, 40 heures réparties sur cinq jours. Un dispositif gratuit et rassurant. Vous avez, ainsi, le temps d'observer le postulant et de vous assurer qu'il correspond aux exigences du poste. Vous pourrez lui confier de vraies tâches qu'il réalisera sous l'oeil attentif d'une personne de l'entreprise, chargée de l'accueillir et de l'évaluer. Seule contrainte: ce tuteur doit être disponible pendant toute la durée de l'évaluation. Durée pendant laquelle le candidat n'est pas salarié de l'entreprise. Il conserve son statut de demandeur d'emploi et l'ANPE assure sa protection sociale. Vous n'avez donc ni à le payer ni à le dédommager d'aucune façon. Si le test n'est pas concluant, votre conseiller planchera avec vous sur d'autres solutions (modification du profil, formations ad hoc...).

5 - Vous aider à former vos jeunes recrues

Vous êtes interesse par un candidat demandeur d emploi présenté par l'ANPE, mais vous avez, par exemple, besoin de le former à l'informatique?

L'ANPE peut vous aider à établir votre plan de formation, qu'elle ait lieu au sein même de votre entreprise ou dans un organisme spécialisé. Si votre recrue bénéficie de l'assurance chômage, vous pourrez entamer une action de formation préalable à l'embauche (AFPE). Dans le cas contraire (jeunes en contrat d'insertion dans la vie sociale, bénéficiaires d'un minima social ou sans revenu), ce sera plutôt une action préparatoire au recrutement (APR). La différence se situe essentiellement au niveau du montant de l'aide versée: vous recevrez de l'Etat un montant de 3 euros par heure pour l'APR et de 7,7 euros pour 1AFPE, avec un maximum de 450 heures. En contrepartie, vous vous engagez à recruter le stagiaire, pour un CDI ou un CDD d'un minimum de six mois, à l'issue de la formation s'il a atteint le niveau requis, et à l'affecter sur un poste correspondant à sa formation. Vous ne recevrez l'aide qu'une fois l'embauche concrétisée. Cela dit, l'ANPE vous laisse tout de même la possibilité de finalement vous rétracter. Si le stagiaire vous file entre les doigts, ou si vous estimez qu'il n'est toujours pas opérationnel à la fin de la formation, vous pourrez quand même solliciter cette aide, mais votre demande devra être appuyée par votre conseiller ANPE. Enfin, si vos recrutements s'inscrivent dans une problématique plus globale, locale ou sectorielle, des formations conventionnées par concours financier peuvent être mises en place. Mais là encore, le manque de lisibilité des aides et la complexité des démarches sont dissuasifs pour des TPE et PME, qui n'ont pas de spécialiste RH!

Françoise Sentilles ANPE

«Il faut faire attention à ne pas chercher un clone de la personne qui vient de partir.»

L'ANPE en 2007

- 3,7 millions d'offres d'emploi publiées
- 3 millions de prestations d'évaluation dispensées, dont la méthode de recrutement par simulation, qui a permis 41000 recrutements.
- 850 000 visites - prospections effectuées auprès des entreprises.
- 586 000 entreprises clientes.
- 15 millions de visites par mois sur le site anpe.fr.
Source: ANPE