Mon compte Devenir membre Newsletters

Touche pas à mon salaire!

Publié le par

@ FOTOLIA/ERICK NGUYEN

Le plus gros sacrifice que les salariés seraient prêts à consentir pour conserver leur emploi? Un reclassement nécessitant d'apprendre un nouveau métier (plus des deux tiers des salariés interrogés) et travailler plus pour gagner autant (30 %). Mais certainement pas une baisse de salaire: seuls 8 % des sondés s'y résoudraient. C'est ce qu'indique un sondage de l'institut d'études BVA rendu public en février, dans l'émission La Matinale de Canal +. La peur du chômage, si elle reste présente, n'est donc pas suffisante pour tout faire accepter aux salariés. Leurs principales aspirations? Etre mieux payés (46 %), loin devant être plus reconnus et avoir plus de responsabilités (22 %) et avoir un travail moins contraignant (19 %). Un voeu pieux en quelque sorte car, selon un autre sondage BVA pour Les Echos, France Info et Absoluce, également publié en février, trois salariés sur cinq ne s'attendent pas à être augmentés cette année. Même si 37 % espèrent le contraire.