Mon compte Devenir membre Newsletters

Soldes libres: anticipez et communiquez

Publié le par

Institués par la loi de modernisation de l'économie, les soldes libres sont inaugurés cette année. Ils peuvent constituer une aubaine, à condition d'être préparés bien en amont.

Aussi appelés soldes complémentaires, ou flottants, les soldes libres font irruption cette année dans le paysage commercial français. Fixés par chaque commerçant, ils durent deux semaines par an et s'ajoutent ainsi aux huit semaines annuelles de soldes nationaux.

«Les soldes libres, ça ne s'improvise pas», résume Stéphanie Piètre, chargée d'animation commerce et services à la chambre de commerce et d'industrie de Nîmes. En effet, le succès de vos soldes libres tient en un seul mot: anticipation. Une notion prévue par la loi tout d'abord, puisque vous devez informer la préfecture au minimum un mois avant le début de vos soldes. Plusieurs moyens existent: le recommandé avec accusé de réception, afin d'être en mesure de prouver la date d'envoi, ou, plus simple, la déclaration sur le site dédié: http://telesoldes.dgccrf.bercygouvfr.

Les soldes libres n'ont pas que des partisans. Selon Eric Cempura, juriste à la chambre de commerce et d'industrie de Paris, et Stéphanie Piètre, beaucoup de commerçants se contenteraient de quatre semaines de soldes nationaux, afin de ne pas trop entamer leurs marges.

Quelle période choisir?

Néanmoins si vous souhaitez les mettre en place, faites les bons choix pour en tirer un profit maximal. Premièrement, à quelle date les mettre en oeuvre? Une obligation en la matière: les soldes libres doivent se terminer un mois avant le début des soldes nationaux. Soit, pour la période estivale 2009, un mois avant le dernier mercredi de juin (sauf exceptions locales). «Il faut évidemment éviter les périodes correspondant à des pics d'activité pour ne pas entamer les marges, affirme Eric Cempura. Mais il faut aussi orienter son choix vers une époque où la clientèle a les moyens et l'envie d'acheter.» Ainsi, évitez les échéances de paiement fiscal ou le retour de vacances. Stéphanie Piètre préconise une semaine par saison, l'une en mars ou en avril pour solder les produits hivernaux et l'autre en octobre ou en novembre pour les affaires d'été. «Ce sont des périodes creuses, suffisamment en avance sur les soldes nationaux pour attirer la clientèle», explique-t-elle. Vous aurez aussi la certitude de toujours disposer d'un stock suffisant pour la fin de saison. Autre obligation: la marchandise soldée doit avoir été achetée au moins un mois avant le lancement de vos soldes.

Mais la meilleure manière de tirer profit des soldes libres est de s'associer avec les commerçants de votre quartier ou de votre rue. Cependant, il peut être compliqué de fixer des dates communes: en effet, les différents réseaux nationaux s'organisent afin de choisir des périodes communes à leur enseigne sur l'ensemble du territoire. Mais le résultat peut en valoir la peine: «s'il y a une mobilisation collective, l'écho auprès de la clientèle est plus important», indique Stéphanie Piètre. Pour faciliter la mémorisation par la clientèle, mais aussi pour la motiver à se déplacer. Autre point important: communiquez sur la période choisie. Si les dates sont collectives, les moyens financiers seront également mis en commun, ce qui permet, par exemple, une campagne de communication plus efficace. N'hésitez pas non plus à afficher les dates de vos soldes libres en vitrine et à l'intérieur du point de vente. Mais attention, ne communiquez pas trop tôt, sinon vos clients habituels risquent de retarder leurs achats pour bénéficier d'une réduction de prix, ce qui fera baisser votre chiffre d'affaires. Une semaine ou deux en avance suffit. Dernier point: n'oubliez pas que le terme «solde» est spécifiquement consacré à l'écoulement des stocks. Ainsi, les soldes libres ne doivent pas être confondus avec les promotions, autorisées toute l'année, mais qui ne permettent pas la vente à perte. Au risque d'une amende de 15 000 euros.

Affichez les dates de vos soldes libres en vitrine et à l'intérieur du point de vente.

@ PHOTODISC/CD

Affichez les dates de vos soldes libres en vitrine et à l'intérieur du point de vente.

Web

L'un des points-clés pour tirer profit de vos soldes libres est de les valoriser. Dans cette optique, Internet peut être un bon vecteur d'information. Les sites relayant les dates de soldes libres des commerçants commencent à voir le jour. Si leur efficacité n'est pas encore prouvée, vous n'avez rien à perdre, l'inscription étant gratuite. Quelques adresses: www.soldeslibres.com, http://a-vos-soldes.fr, www.les-meilleurs-soldes.com (site en construction).