Mon compte Devenir membre Newsletters

Ses idées bourgeonnent

Publié le par

Effectuer un virage professionnel à 180 degrés. C'est ce qu'a réalisé, jeune banquier qui a tout abandonné pour accomplir son rêve: devenir fleuriste.

Mêler son esprit créatif à son amour pour le jardinage. Voilà le rêve de Pierre-Edouard Forzy. C'est pour cette raison que l'homme a rangé son costume de banquier pour endosser celui de... fleuriste. Il faut dire que cette passion pour les fleurs est ancienne. Dès son plus jeune âge, un carré de terre lui était réservé dans le jardin de ses parents. Ainsi, il cultivait déjà son propre potager. L'ouverture de sa boutique, Verte Feuille, en avril dernier, est donc logique. Cette reprise d'entreprise a d'ailleurs permis à Pierre-Edouard Forzy de «[s'jépanouir totalement dans [son] travail», comme il aime le confier. Ce bien-être se retrouve jusque dans ses créations: « Les bouquets que je compose expriment ce que je ressens au moment où je les crée », affirme le jeune artisan de 29 ans. Ainsi, tous ses bouquets sont uniques et ne sont jamais préparés à l'avance! Une véritable poésie florale «inspirée par la quasi-totalité de mes clients », souligne-t-il. Et cette touche personnelle fait fleurir son entreprise et fidélise sa clientèle. Parallèlement, la créativité de Pierre-Edouard Forzy lui a permis de séduire deux entreprises. Chaque semaine, il y installe ses compositions florales.

Pierre-Edouard Forzy Fleuriste-artisan

«Les bouquets que je compose expriment que je ressens au moment où je les crée.»

Parcours d'obstacles

Bien que réussie, cette reconversion professionnelle a demandé du temps et des efforts. Avant la floraison de son commerce, Pierre-Edouard Forzy, qui a toujours le souci de bien faire les choses, est passé par différents chemins. Ainsi, à 23 ans, il obtient son BTS Action commerciale et travaille durant un an au sein du Crédit Mutuel. «Je savais que le travail en entreprise n'était pas fait pour moi, mais il fallait que j'en sois absolument certain », explique-t-il. Convaincu de son besoin de changer de cap professionnel, il va ensuite travailler au côté d'un fleuriste pendant un peu plus d'un an. Test réussi. Cette fois, c'est sûr, il se lance. Ainsi, deux années durant, Pierre-Edouard Forzy retrouve la vie d'étudiant, dans une école d'art floral, à la Piverdière, près d'Angers. Diplômé en 2010, c'est avec succès qu'il termine sa formation. Il rachète alors très rapidement Verte Feuille, grâce notamment à une subvention de la région de 3 000 euros. Depuis, Pierre Edouard Forzy réussit à « donner à chaque fleur son expression ».

Bio

> 1982 Naissance à Soissons (Aisne).
> 2005 Diplômé d'un BTS Action commerciale.
> 2006 Entre au Crédit Mutuel.
> 2008 Premier déclic pour devenir fleuriste, début de sa formation.
> 2010 Diplômé fleuriste-artisan.
> 2011 Ouverture de Verte Feuille.

Mot clés :

Gayané Akkus