Mon compte Devenir membre Newsletters

Ses clients paient en francs

Publié le par

Quand le conseiller municipal délégué au commerce de sa commune lui propose d'accepter l'ancienne monnaie française, Françoise Davoine est dubitative. Puis elle se laisse convaincre pour la plus grande joie des derniers détenteurs de francs...

Un adolescent fait le pied de grue devant le bureau de tabac de Françoise Davoine, La Civette, à Lézennes, dans le Nord. Dès l'ouverture du commerce, il se précipite pour acheter bonbons et magazines. Et, au moment de payer, il sort un billet de 50 francs de sa poche... «Je ne rends pas la monnaie», précise la commerçante, nullement étonnée. Et pour cause, du 13 au 31 décembre derniers, elle participe à l'«opération francs» proposée par 11 autres commerçants de sa commune. «L'idée nous a été soumise par Didier Doise, conseiller municipal délégué au commerce, l'opération ayant été menée par plusieurs communes de la région», précise Françoise Davoine.

Un franc succès?

La première fois que l'idée est évoquée, les commerçants restent dubitatifs et préoccupés par la monnaie à rendre en euros. Puis, l'heure est au compromis. Oui aux francs, mais ils ne rendront pas de monnaie, les clients étant invités à faire en sorte que leur achat corresponde à la valeur du billet. En revanche, ni les pièces, ni les vieux billets ne sont acceptés car ils ne sont plus repris par la Banque de France. Pour optimiser les retombées, cette initiative est menée en marge de leur opération commerciale de fin d'année, baptisée «Décembre en fête». La mairie s est également investie pour promouvoir l'événement via des affiches et des publicités dans La Voix du Nord, le quotidien local.

Verdict? Les clients séduits (et disposants encore de francs) sont en grande majorité des habitués du commerce de Françoise Davoine. «Environ 30% sont venus des communes environnantes», estime la buraliste. Ils ont acheté de la presse, des tickets de transport, des pochettes de la Française des Jeux, des timbres et des DVD. Au total une quinzaine de clients, des jeunes à qui il restait un billet dans la tirelire ou encore des personnes en ayant retrouvé dans leurs poches, ont dépensé 2 550 francs, soit environ 388 euros! «C'est toujours ça, souligne Françoise Davoine. C'était un petit plus que nous avons accordé à nos clients. Ils étaient contents de se faire plaisir avec de l'argent sur lequel ils ne comptaient plus.»

Repères

> Raison sociale La Civette
> Activité Tabac - presse - loto
> Ville Lézennes (Nord)
> Année de reprise 2005
> Dirigeante Françoise Davoine, 56 ans
> Effectif 2 personnes
> CA 2008 900 000 Euros