Mon compte Devenir membre Newsletters

Sa clientèle s'étend jusqu'au Japon

Publié le par

Cécile Maire, gérante d'un magasin de prêt-à-porter à Bayonne, met à profit son site web, conçu dans le cadre d'une «pépinière e-commerce», pour séduire une clientèle hors de l'Hexagone.

La boutique de Cécile Maire, Blush Noisette, compte parmi ses fidèles clientes des Japonaises, des Coréennes et des Américaines. La commerçante ne dispose pourtant pas d'un point de vente sur les Champs-Elysées, mais sur la Toile. En effet, un dixième des commandes réalisées sur son site de vente en ligne sont expédiées en dehors des frontières de l'Union européenne. Cécile Maire relaie ses produits sur son site internet depuis un an. Pourtant, à la création de sa boutique de prêt-à-porter à Bayonne, en mai 2007, elle ne dispose pas encore d'un site de vente en ligne. «C'était un projet dès l'ouverture de ma boutique, mais j'ai dû faire des choix d'investissement», explique-t-elle. Pour se faire connaître, elle ouvre néanmoins un blog traitant des dernières tendances des marques qu'elle commercialise.

Cécile Maire réalise plus de 15% de son chiffre d'affaires grâce à sa boutique en ligne.

Cécile Maire réalise plus de 15% de son chiffre d'affaires grâce à sa boutique en ligne.

Un site uniformisé

Le déclic a lieu dès les débuts de son activité, il y a deux ans. L'office de commerce et la chambre de commerce et d'industrie de Bayonne lancent alors une «pépinière e-commerce» ainsi qu'un site web, www.baionashops.com, présentant les boutiques en ligne. Les huit volontaires, dont elle fait partie, suivent une formation d'un an, à raison d'une à deux réunions mensuelles de deux heures, afin de maîtriser les arcanes de l'e-commerce. Une part importante de l'apprentissage traite du référencement. Pour une participation de 600 Euros HT, la commerçante bénéficie de cet enseignement, mais aussi de la création de son site web, dont l'architecture est semblable pour tous les sites participants. «La structure est simple, mais cela me convient: on va à l'essentiel et les internautes ne sont pas perdus», se satisfait Cécile Maire. En effet, seuls le logo, les couleurs et les photos diffèrent entre les différents «Baionashops». Depuis la fin de la formation, la commerçante est restée cliente de la web agency qui a créé son site: elle investit 400 Euros HT par an pour l'hébergement et la maintenance. Mais la structure uniformisée des sites présente quelques inconvénients: Cécile Maire ne peut enlever l'onglet «newsletter», par exemple, alors qu'elle n'a plus le temps d'en envoyer régulièrement. Pour tenir ses clientes au courant des nouveautés, elle modifie tous les mois les produits «coup de coeur», mis en valeur sur sa page d'accueil. Résultat? Avec environ 20 commandes par mois, la commerçante réalise sur le Web plus de 15% de son chiffre d'affaires. Prochain objectif: suivre une formation pour perfectionner sa maîtrise de la newsletter.

Repères

> Raison sociale
EURL Blush Noisette
>Activité
Prêt-à-porter
>Ville
Bayonne (Pyrénées- Atlantiques)
>Année de création
2007
>Dirigeante
Cécile Maire, 33 ans
>Effectif
1 personne
>CA 2008
150 000 Euros