Mon compte Devenir membre Newsletters

Recrutement: où dénicher la perle rare?

Publié le par

Processus d'embauche. Nous avons vu dans notre numéro de novembre 2010 comment rédiger une offre d'emploi. Il vous faut désormais trouver les bons canaux pour sa diffusion. Elle doit être visible mais, comme pour une annonce immobilière, sans donner l'impression que vous êtes aux aguets.

 

Rien ne sert d'avoir bien travaillé la rédaction de votre offre si elle n'est pas lue par les candidats. Vous devez effectuer les bons choix pour sa diffusion. Dans le commerce de proximité, le bouche à oreille fonctionne encore. Pour vos premières démarches, rapprochez-vous de votre CCI, de votre fédération métier ou des centres de formation des apprentis et autres écoles spécialisées. Ne négligez pas non plus le premier vecteur d'offres: Pôle emploi. Ses services sont gratuits. Vous pouvez les joindre par téléphone au 39 49 ou bien réaliser l'opération en ligne. Par ailleurs, ses annonces sont souvent visibles sur d'autres sites de recrutement, qui «pigent» à votre place selon des mots-clés.

Cependant, si Pôle emploi reste une institution incontournable, le Web a pris une place indéniable. Tout candidat en recherche commence forcément par naviguer sur le Net. Et cela passe d'abord par votre propre site d'entreprise. Un onglet «Nous rejoindre», «Nous recrutons» ou tout simplement «Emploi» se révélera payant. Un formulaire de contact spontané, simple à mettre en place, permettra aussi d'attirer les postulants potentiels. Mais attention, il est important que votre annonce soit à jour.

Choisissez votre canal en fonction de vos besoins

Il convient de choisir le site de recrutement le plus pertinent en fonction du niveau de formation requis et de la fonction liée au poste à pourvoir. Les tarifs sont variables, certains sites sont gratuits, tout dépend des options choisies. Sur Carrièresonline.com (le site de Paru Vendu), vous pouvez déposer des offres très ciblées classées par critères (boucherie, fleuriste, boulanger...). Un numéro est à votre disposition pour vous aider à affiner votre recherche. Il vous en coûtera de 250 à 2 500 Euros selon la formule choisie (du pack de diffusion ponctuelle à l'abonnement annuel illimité avec remise en tête de liste régulière.)

Un grand nombre de sites internet spécialisés proposent aussi des espaces dédiés à l'emploi, comme www.boulangers.enligne-fr.com ou encore www.boulangerie.com. « Publier une annonce sur un tel site est pertinent, notamment lorsque vous recherchez des compétences spécifiques, confirme Jean-Marc Lacarrière, de la CCIP. Mais n'oubliez pas non plus les supports traditionnels comme la presse spécialisée dans votre secteur d'activité. » Comptez par exemple 650 Euros pour une parution d'un mois sur le site NéoRestauration, avec en parallèle une diffusion via le site Emploi-pro.fr.

Autre canal: la presse quotidienne régionale. L'une des régies publicitaires qui lui est dédiée, Com Quotidiens, confirme que la presse régionale est un bon choix pour les annonces très «métier». Comptez cependant un budget non négligeable pour faire paraître votre annonce, tout dépendant bien entendu du journal choisi et de son tirage. Pour exemple, le plus petit format du Parisien (3 x 8,4 cm) vous coûtera 1 700 Euros pour une unique diffusion à 400 000 exemplaires sur toute l'Ile-de-France. Votre annonce sera également présente en ligne sur le site du quotidien durant un mois. Dans le même ordre de prix, et pour des prestations équivalentes, une parution dans Sud Ouest, toutes éditions, est facturée 1 670 Euros. Le tarif chute à 544 Euros pour une diffusion unique sur les éditions couplées Charente et Charente-Maritime.

Les ressources du Web

En revanche, si vous recherchez un profil plus commercial, Internet peut suffire. Une parution sur un site d'information régionale comme Centremploi.com par exemple, vous coûtera en moyenne 400 Euros pour quatre semaines de diffusion. Mais ne vous cantonnez pas pour autant à une diffusion régionale. Il existe encore des candidats mobiles dans vos secteurs, il serait dommage de passer à côté, surtout pour des métiers où l'offre est supérieure à la demande. Et ne laissez pas une annonce en diffusion trop longtemps. Si vous n'avez pas de réponse après deux semaines, réactivez-la, modifiez-la. Elle repassera ainsi en alerte auprès des demandeurs d'emploi. Pour rester dans l'ère du temps, ne négligez pas non plus les réseaux sociaux. Viadeo notamment, plateforme sociale professionnelle, peut donner une nouvelle audience à votre proposition.

Mot clés : tache |

Claire Poisson