Mon compte Devenir membre Newsletters

Quand Oséo joue les chevaliers blancs

Publié le par

Le problème récurrent des commerces de proximité? Leur trésorerie. Pour preuve, seulement un commerçant sur six estime qu'elle s'est améliorée au cours du premier trimestre, tandis que leur chiffre d'affaires, lui, progressait de 2 %. C'est ce qu'indique une enquête de l'institut I+C pour l'Union professionnelle artisanale (UPA). C'est d'ailleurs pour cette raison que la Loi de modernisation de l'économie (LME) a prévu des accords dérogatoires sur les délais de paiement pour plusieurs secteurs d'activité, dont le commerce. Sauf que ces «privilèges» ne seront pas prorogés au 1er janvier 2012. En clair, toutes les entreprises devront régler leurs factures à 60 jours nets ou à 45 jours fin de mois dès l'an prochain. C'est ce qu'a sous-entendu Frédéric Lefebvre début mai. Un coup de grâce pour de nombreux commerces? Pas du tout. Parallèlement à cette décision, le secrétaire d'Etat souhaite mettre en place des outils de financement et d'accompagnement spécifiques pour les commerçants grâce... à Oséo. Des crédits de campagne devraient être créés pour que les activités très saisonnières puissent financer leurs précommandes. De l'affacturage inversé est aussi envisagé. Espérons que ces promesses n'engageront pas seulement ceux qui les ont écoutées.

Julien van der Feer. Rédacteur en chef adjoint