Mon compte Devenir membre Newsletters

Pain bénit

Publié le par

Le jugement remonte à mai dernier. La cour d'appel de Versailles a condamné un boulanger francilien à 150 euros d'amende pour «usage abusif» de son klaxon lors de ses tournées. Les plaignants, un couple de Méry-sur-Oise, ne supportaient plus d'être dérangés par ses coups de klaxon à des heures matinales. La fin de son activité de distribution de pains lui ayant fait perdre 30 % de chiffre d'affaires, le boulanger envisage de retourner vivre avec son épouse dans l'Aude, sa région d'origine. Il pourra alors bénéficier, à condition de s'installer dans un petit bourg de moins de 2 000 habitants, de quelques-unes des 40 mesures prises récemment par le gouvernement en faveur des territoires ruraux. Celles-ci incluent notamment l'exonération fiscale en faveur de la création d'entreprises en zone de revitalisation rurale. Reconduite dans le projet de finances 2011, cette exonération étendue à la transmission des entreprises concerne les TPE pour une durée de huit ans. Une bonne nouvelle donc pour ces campagnes enclavées pour qui les coups de klaxon d'un boulanger en tournée sont surtout signe de commodité.

Céline JACQUOT, Rédactrice en chef adjointe

Mot clés :

Céline JACQUOT