Mon compte Devenir membre Newsletters

Ouvrez la boîte de Pandore

Publié le par

Emmanuelle Boero applique dans sa boutique de décoration Anésidora les mêmes codes d'aménagement qu'elle met en oeuvre chez ses clients. Elle prend grand soin de sa vitrine, véritable clé d'entrée dans son univers onirique. Quand l'oeil de la décoratrice se met au service de son commerce.

Poétique et pleine de douceur. C'est ce qui caractérise le mieux la vitrine d'Anésidora, une boutique de décoration située à Nice. Véritable ouverture sur l'intérieur du magasin, elle est ponctuée d'une multitude d'objets insolites, que la décoratrice renouvelle chaque semaine. La vitrine vit au rythme des arrivages mais conserve toujours un même fil conducteur: refléter l'univers du rêve. Ainsi, une large place est réservée au blanc et aux couleurs tendres ponctuées ça et là de touches vives pour rythmer la scène. Car c'est bien de mise en scène qu'il s'agit, pour que chaque passage devant le 11, rue du Maréchal-Joffre, donne envie d'y entrer. A noter que tout est à vendre dans la vitrine, puisque, comme le rappelle Emmanuelle Boero: « il n'y a rien de pire que de dire à un client «c'est de la déco, je ne la vends pas» ».

1 Miser sur les nouveautés

La décoratrice souhaite continuer à satisfaire une clientèle déjà fidèle. C'est pour cette raison qu'elle refait sa vitrine, à chaque nouvel arrivage. Elle montre ainsi aux aficionados du design qu'il se passe toujours quelque chose dans sa boutique.

2 Mettre en scène les objets

Emmanuelle Boero aime les pièces design qui racontent une histoire. Pour cette vitrine, elle a choisi le thème du rêve, disséminant des cerisiers stylisés, sous lesquels paissent des moutons. Le but est de donner des idées aux clients, leur montrant, dès l'extérieur, les utilisations qu'ils pourront faire d'un objet. Par exemple, les pommes en verre sont remplies de cordons de couleur.

3 Jouer sur la transparence

Tout en transparence, la vitrine doit être une véritable fenêtre donnant sur l'intérieur du magasin. Elle suscite ainsi l'envie d'y rentrer. L'îlot central de la boutique, lui-même transparent, est toujours visible de la rue. Il met un «coup de projecteur» sur l'objet déco du moment. L'oeil du passant fait ainsi des allers-retours entre l'univers de la boutique et celui de sa vitrine.

4 Donner du rythme au regard

Une vitrine doit être rythmée. Il est donc essentiel de faire attention à tous les plans de l'espace, qu'il s'agisse d'une ligne horizontale, devant avoir des niveaux de profondeur distincts, ou d'une ligne verticale. Les objets mis en valeur doivent être de tailles différentes. Certains, comme les pommes en verre, sont suspendus. D'autres, comme les petits coffres, s'étalent en profondeur et servent également de socle à des pièces plus petites. C'est en ayant plusieurs niveaux de lecture qu'une vitrine arrive à accrocher un regard. Ici, le pari est gagné!

Parcours

Emmanuelle Boero
Cette passionnée de graphisme et d'esthétisme travaille depuis 20 ans dans le milieu de la communication, du design et de la décoration d'intérieur. Outre sa boutique, elle propose des prestations de décoration et d'agencement d'espace tant pour les particuliers que pour les professionnels.