Mon compte Devenir membre Newsletters

Ouverture complète du marché du travail

Publié le par

Les Européens dont le pays est entré dans l'Union européenne en 2004, pourront travailler en France sans restriction à partir du 1er juillet. C'est l'annonce faite par Nicolas Sarkozy, fin mai, à l'occasion d'un déplacement en Pologne. Prévue à l'origine pour le 1er mai 2009, cette mesure permet désormais aux ressortissants de Chypre, d'Estonie, de Hongrie, de Lettonie, de Lituanie, de Malte, de Pologne, de République tchèque, de Slovaquie et de Slovénie d'obtenir une carte de séjour temporaire d'un an, renouvelable, même si une personne déjà en France peut remplir la fonction. Les Roumains et les Bulgares, qui ont intégré l'Union européenne au 1er janvier 2007, restent soumis à un régime dérogatoire: ils ne peuvent prétendre qu'à certains métiers issus de secteurs en manque de personnel.