Mon compte Devenir membre Newsletters

Monnaies locales, monnaie courante

Publié le par

Aux quatre coins de l'Europe et du globe, des monnaies locales voient le jour. Elles seraient plus d'un millier à venir concurrencer, en toute légalité, les monnaies nationales! Du Brixton Pound à Brixton, dans le Sussex (Angleterre), au Chiemgauer dans la région de Chiemgau en Bavière (Allemagne). En France, elles se développent à vitesse grand V et s'appellent l'Abeille, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) ou l'Occitan à Pézenas (Hérault). Chambéry devrait être la prochaine ville française à se doter de sa propre monnaie. Utopie ou révolution? Ni l'un, ni l'autre. En fait, cela ressemble aux titres restaurant, aux bons d'achat ou aux points accumulés sur une carte de fidélité, mais en version solidaire. Ces monnaies dites complémentaires, alternative aux systèmes financiers actuels, ont pour but de favoriser le développement économique local. Les commerçants de proximité étant une pierre angulaire de l'édifice, voire les murs porteurs... En effet, ces monnaies servent principalement à régler les achats dans les commerces participants. Souvent, elles ont une valeur limitée dans le temps, et sont parfois même fondantes (c'est-à-dire perdent de leur valeur au fil du temps) pour éviter la thésaurisation et pour encourager les «consom'acteurs» à faire circuler l'argent plus rapidement.

Carine Guicheteau, Rédactrice en chef