Mon compte Devenir membre Newsletters

Maîtrisez le BFR pour assainir votre trésorerie

Publié le par

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un indicateur-clé du financement à court terme de votre entreprise. Sous-estimé ou mal maîtrisé en période de création et de croissance, il peut conduire à une rupture de trésorerie.

@ FOTOLIA / UNCLESAM

1 Le BFR, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit de la somme de liquidités nécessaires au fonctionnement de votre entreprise. «Le besoin en fonds de roulement, ou BFR, exprime le décalage entre l'entrée et la sortie d'argent d'une société, explique Michel Jez, responsable du pôle accompagnement des entrepreneurs au sein de l'Agence pour la création d'entreprises (APCE). Un commerçant doit acheter ses marchandises, constituer des stocks, rémunérer ses salariés avant de commercialiser ses produits. Il a donc besoin de liquidités pour combler cet écart. » Dès le lancement de votre entreprise, vous devez donc prévoir les ressources nécessaires au financement de votre BFR. Christophe Milhem, expert-comptable et élu à l'Ordre des experts-comptables, constate que « beaucoup de dirigeants sous-estiment, en phase de création, leur besoin en fonds de roulement, ainsi que les nombreux financements qu'ils auront à réaliser. Que ce soient des véhicules, des ordinateurs ou des machines, voire les premiers loyers avec dépôt de garantie et travaux d'agencements ». Le BFR ne doit pas non plus être négligé en période de croissance. Le risque, pour une structure qui grandit rapidement sans avoir anticipé l'augmentation correspondante de son besoin en fonds de roulement, est tout simplement de se retrouver en situation de rupture de trésorerie. Un suivi attentif permet donc de remarquer un accroissement inattendu de son BFR. Et de prendre les mesures qui s'imposent.

2 Comment calculer votre BFR?

Le besoin en fonds de roulement se calcule lors de l'élaboration de votre business plan. Pour l'évaluer (lire notre encadré), il convient de chiffrer les stocks de matières premières que doit posséder votre entreprise à tout moment. Comptabilisez également votre encours clients - il s'agit du montant de vos créances en attente de règlement -, ainsi que le montant des «crédits fournisseurs», évalués en TTC. Il correspond aux délais de paiement accordés par les fournisseurs. Une fois ces étapes effectuées, vous pourrez calculer votre BFR. Vous allez alors constater que soit votre BFR est négatif, c'est-à-dire que votre activité génère tous les mois de la trésorerie, soit votre BFR est positif, donc que vous avez un besoin de liquidités pour financer votre activité. Dans ce dernier cas, il est impératif de trouver une solution. « Un BFR positif n'est pas synonyme de mauvaise gestion de l'entreprise. Cette situation se produit dans la grande majorité des TPE, à savoir celles qui doivent régler leurs fournisseurs, dettes fiscales et sociales, avant même d'avoir pu encaisser le produit de leurs ventes », poursuit Christophe Milhem (Ordre des experts-comptables). En règle générale, les banques acceptent de financer le BFR d'une entreprise. Mais, de votre côté, faites attention à privilégier des emprunts à 3 ou 4 %. Des taux raisonnables comparés à certains découverts qui avoisinent les 10 à 12 %, voire plus. S'il semble important de financer votre besoin en fonds de roulement, il faut aussi penser à le réduire pour améliorer votre trésorerie.

3 Comment réduire son BFR?

Ainsi, plus votre BFR est faible, plus votre entreprise est apte à se développer en toute sécurité. Il y a d'ailleurs plusieurs leviers sur lesquels vous pouvez jouer. Premier paramètre: l'encours client. « Il faut se concentrer sur les mauvais payeurs et mettre en place des actions de suivi pour amener les clients à régler plus rapidement leurs dettes. Il ne faut pas hésiter à les relancer par courrier ou par téléphone », explique Christophe Milhem.

Second outil: demander des délais de règlement plus longs à vos fournisseurs. Cela peut se faire en les mettant en concurrence lors de la renégociation de vos contrats. Vous pouvez enfin limiter votre stock. Son optimisation consiste à aboutir à un niveau d'approvisionnement le plus faible possible pour ne financer que le minimum nécessaire à la bonne marche de votre activité. Portez également une attention particulière à vos stocks de produits anciens. S'ils ne génèrent pas de ventes significatives, il est préférable de s'en séparer, quitte à casser les prix. Une baisse temporaire de marge vaut mieux qu'un BFR alourdi! E

A savoir

Calcul du BFR: mode d'emploi


La formule générale du calcul du besoin en fonds de roulement (BFR) est la suivante: