Mon compte Devenir membre Newsletters

Les tops et les flops du commerce en 2011

Publié le par

@ FOTOLIA / VJOM

« La croissance amorcée en 2010 ne s'est pas transformée en véritable reprise en 2011. L'indice global d'activité est en progression de 1,9 %, après 0,7 % en 2010, mais nous n'assistons pas au décollage économique tant espéré de l'année dernière. » C'est ce qu'explique Christiane Company, présidente de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), qui a analysé 56 professions du commerce, des services et de l'artisanat. Le commerce de détail alimentaire fait figure de bon élève, puisqu'il a progressé de 1,8 %. A noter, la belle performance des cavistes (+ 7,9 %), des poissonniers (+ 5,6 %) ou encore des pâtissiers (+ 2,9 %). « Il y a un réel retour de la consommation plaisir et une volonté de consommer juste et sain. Pour bénéficier de cette qualité et de conseils, les Français n'hésitent pas à se tourner vers les commerces de proximité », explique Alain Tourdjman, directeur des études au sein de la BPCE. Du côté des flops, la fin de «l'effet TNT» a replongé les magasins spécialisés en hi-fi dans la morosité (- 12,2 %). 2011 fut difficile pour les vendeurs de cycles et scooters (- 8,4 %), victimes de la concurrence directe des grandes enseignes et de la vente entre particuliers. Enfin, la photo souffre aussi et enregistre une baisse d'activité de 7,4 %.