Mon compte Devenir membre Newsletters

Les terminaux de paiement s'adaptent à votre activité

Publié le par

Terminaux de paiements électroniques (TPE) fixes, mobiles ou GPRS, quel modèle adopter pour votre commerce? Selon votre activité, la taille du comptoir, les applications utilisées, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Plus de 7 milliards de transactions ont été effectuées par carte bancaire en 2007, (hors American Express et Diners Club International), soit une progression de 10% en un an. C'est le résultat d'une enquête menée par TNS Sofres pour le compte du Groupement des cartes bancaires.

Compte tenu de la généralisation de ce moyen de paiement, le choix de votre terminal de paiement électronique (TPE) est déterminant. Trois grandes familles se partagent le marché. Les terminaux fixes, d'abord, reliés à la caisse. D'une portée de 100 à 300 mètres selon l'environnement, les terminaux mobiles sont, quant à eux, composés d'une base fixe et d'un élément mobile à présenter au client. Enfin, les terminaux GPRS, en une seule pièce, disposent de leur propre connexion cellulaire et sont donc complètement nomades. En revanche, tous les modèles présentent les mêmes garanties de sécurité de paiement depuis l'adoption, en 2004, de la norme européenne EMV (Europay Master card Visa) pour les cartes à puce, imposant de nombreuses procédures de certifications.

Prendre en compte l'espace caisse

Pour savoir quel TPE choisir, «la première étape est d'étudier l'usage fait par le commerçant de son appareil», explique Michel Léger, en charge des activités liées aux TPE chez Gemalto, fabriquant et spécialiste de la sécurité numérique. Par exemple, les clients d'une boulangerie utilisent peu la carte bancaire pour payer leurs achats, en raison d'un ticket moyen trop faible. Il est donc préférable de ne pas encombrer votre comptoir avec un terminal qui ne sert que rarement. «Les commerces de proximité disposant d'un espace réduit et utilisant peu leur TPE préfèrent en général un terminal mobile, sans fil et plus petit qu'un fixe, indique Norbert Moussy, conseiller en monétique TPE à la Banque Populaire. Ils peuvent ranger la base et présenter le boîtier client uniquement en cas de besoin.» La taille de l'espace caisse est en effet un critère important à considérer, ainsi que l'aménagement du magasin. Dans le cas d'un restaurant par exemple, le terminal doit être mobile pour être apporté aux clients, de table en table. «Selon la taille de la salle, un terminal portable peut suffire, explique Norbert Moussy. Mais en présence d'une grande ter rasse, mieux vaut choisir un modèle GPRS, complètement autonome.» L'appareil présente un autre avantage: sa vitesse de connexion, de 6 à 8 secondes, contre 30 secondes en moyenne, grâce à sa liaison radio. Une réserve néanmoins: dépendant des relais téléphoniques, il ne fonctionne pas en sous-sol, ni dans les rues étroites de centre-ville.

Choisir son niveau de gamme

Autre facteur à prendre en compte: le niveau de gamme du TPE. «Un appareil d'entrée de gamme est réservé à un usage restreint, une dizaine de transactions quotidiennes, indique Michel Léger de Gemalto. La vitesse d'impression est moindre et le niveau de connectivité limité. Ce dernier dispose uniquement de la liaison au RTC [Réseau téléphonique commuté, ce qui signifie à une ligne France Télécom, NDLR].» N'oubliez pas de tenir compte de la diversité des applications: un TPE perfectionné présente une taille d'écran plus confortable, une meilleure capacité de mémoire flash et plusieurs lecteurs SAM qui permettent d'ajouter des applications. L'activité d'un buraliste par exemple, demande des solutions additionnelles, comme le rechargement de cartes téléphoniques. De même, un hôtel doit pouvoir encaisser en devises étrangères, ce qui n'est pas à la portée de tous les TPE. Les commerces de proximité peuvent aussi offrir des services à leur clientèle afin de la fidéliser: pour un abonnement annuel de 54 euros HT, la Caisse d'Epargne propose notamment un paiement en trois fois sans frais pour le client, en créditant le commerçant de la totalité de la somme dès le premier versement. Enfin, si vous exercez une activité la nuit, ou dans un lieu sombre comme un bar, vérifiez que votre TPE est équipé de l'option rétro-éclairage, qui illumine l'écran par des diodes situées derrière l'afficheur.

Connectivité

La liaison téléphonique: un élément important
La liaison téléphonique est indispensable au fonctionnement du terminal de paiement: c'est par ce moyen que vous pouvez interroger l'établissement bancaire du client et garantir le paiement. Trois types de connexion sont possibles: le réseau téléphonique commuté (RTC), c'est-à-dire France Télécom; la téléphonie sur IP, passant par Internet, en mode éthernet ou Wi-fi (sans fil) et le réseau cellulaire, pour les terminaux GPRS. Le RTC nécessite environ 30 secondes de communication par transaction, contre 8 en moyenne pour les deux autres. Cette différence peut avoir une influence décisive sur la productivité, notamment dans la restauration, où l'affluence est concentrée sur une plage horaire. Attention, si vous optez pour le mode de connexion par Internet, prévoyez une solution de repli (le raccord au RTC), car les problèmes de ligne peuvent pénaliser les ventes.

Les différents types de terminaux de paiement

MagIC3 série X de Gemalto Terminal fixe

Mémoire: 8 Mo en flash, 16 Mo en SDRam
Lecteurs SAM: 4 Imprimante : 20 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, écran LCD rétro-éclairé
Lecteur de cartes: EMV 4.1
Dimensions: 212 x 93 x 78mm

EFT Smart Plus de Sagem Monetel Terminal fixe

Mémoire: 16 Mo flash, 8 Mo SDRam
Lecteurs SAM: 4
Imprimante: 18 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, graphique rétro-éclairé
Lecteur de cartes: carte à puce EMV à fréquence variable, cartes magnétiques ISO 1,2
Autonomie: 300 transactions
Dimensions: 244 x 124 x 105 mm

EFT 930-W de Sagem Monetel Terminal portable

Connexion: Wi-fi
Mémoire: 16 Mo flash, 8 Mo SDRam
LecteursSAM: 2
Imprimante: 15 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, graphique rétro-éclairé
Lecteur de cartes: carte à puce EMV et cartes magnétiques ISO 1,2
Autonomie: 300 transactions
Dimensions: 79 x 180 x 57 mm

Les différents types de terminaux de paiement

Ingenico 7 810 Terminal portable

Connexion: Wi-fi et RTC en cas de panne
Mémoire: 8 Mo en Flash, 2 Mo en SRAM
Lecteurs SAM: 3
Imprimante: 12 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, graphique rétro-éclairé
Lecteur de cartes: cartes magnétiques ISO 1, 2 et3, cartes à puce EMV niveau 1
Autonomie: 300 transactions
Dimensions: 209 x 96 x 60 mm

Ingenico 7 910 Terminal GPRS

Mémoire: 8 Mo en Flash, 2 Mo en SRAM
Lecteurs SAM: 2
Imprimante: 12 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, graphique rétro-éclairé
Lecteur de cartes: cartes magnétiques ISO 1,2 et3, cartes à puce EMV niveau 1
Autonomie: 200 transactions
Dimensions: 209 x 96 x 60 mm

MagIC3 série M de Gemalto Terminal GPRS

Mémoire: 8 MB flash, 16 MB SDRAM
LecteursSAM: 2
Imprimante: 18 lignes par seconde
Ecran: 128 x 64 pixels, graphique rétro-éclairé
Lecteur de cartes: EMV 4.1
Autonomie: 300 transactions
Dimensions: 185 x 85 x 60 mm

A savoir
Achat ou location?

Pour vous équiper d'un TPE, deux solutions sont possibles: l'achat auprès d'un revendeur, entre 200 et 600 euros selon le modèle, ou la location auprès d'une banque. La deuxième option, plus simple pour le commerçant, représente 75% des cas, selon Norbert Moussy, conseiller en monétique TPE à la Banque Populaire. Vous devez alors vous acquitter d'un forfait mensuel, entre 10 et 40 euros selon le produit, qui comprend aussi l'installation, l'application, la maintenance et un renouvellement régulier du TPE. «Le commerçant peut changer de terminal à tout moment, sans frais supplémentaire, à condition de rester dans la même gamme», indique Norbert Moussy. Attention toutefois, les contrats de location requièrent un engagement de quatre ans auprès de la même banque.