Mon compte Devenir membre Newsletters

Les soldes d'été affichent un bilan contrasté

Publié le par

Une fois n'est pas coutume, le mauvais temps aura été propice aux affaires. Pour Frédéric Willems, responsable des affaires économiques de la Fédération nationale de l'habillement (FNH), «le résultat est plutôt positif». La FNH, qui regroupe plus de 50000 points de vente d'habillement indépendants, note ainsi une hausse de chiffre d'affaires entre 8 et 10% par rapport à l'année dernière. Les soldes d'été ont permis aux boutiques d'équipement de la personne, et notamment de prêt-à-porter, d'écouler des produits de mi-saison (pulls, costumes, chemises à manches longues) qu'elles peinent d'ordinaire à vendre à la belle saison: «Après un ralentissement des ventes au début du printemps a cause du beau temps, des jours fériés et des campagnes électorales, les commerçants disposaient de surstocks importants en produits de mi-saison», rappelle Frédéric Willems. Un bémol toutefois: les démarques sont de plus en plus importantes, au détriment des marges. «Des le départ, il faut frapper fort», observe le responsable des affaires économiques de la FNH, ajoutant qu'il est de plus en plus nécessaire d'être vigilant sur les achats pour tirer son épingle du jeu.

@ PHOTODISC/LD

A noter toutefois, si la météo a globalement servi les commerces de province, la capitale, elle, aurait été pénalisée. Selon une enquête de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, 55% des commerçants des secteurs de l'habillement et de la chaussure se déclaraient «peu ou pas satisfaits» de leur activité pendant les soldes.