Mon compte Devenir membre Newsletters

Les résultats des trophées 2012

Publié le par

E-COMMERCE Remis par

Bénédicte Ramet, Peek et Poke SARL

Peek et Poke est spécialisé dans trois marques : Playmobil, Lego et Mécano. En 2007, la commerçante décide de vendre ses produits sur eBay. Essai concluant. La dirigeante intègre alors de nouveaux canaux de distribution (La Fnac, Amazon, Rue du Commerce...). Entre la conception et l'entretien gratuit du site, ainsi que la publicité offerte par les grands canaux de distribution, Bénédicte Ramet s'estime gagnante. « Les commissions prélevées sur nos ventes reviennent moins cher qu'une campagne de mots-clés sur Google. L'économie faite représente plusieurs milliers d'euros. » Aujourd'hui, 70 % du chiffre d'affaires de l'entreprise se fait grâce à sa stratégie e-commerce.

2e prix : Christian Odin, Crésus

3e prix : Marc Peron, Cobrason SAS

Bénédicte Ramet (à droite) a reçu le 1er prix des mains de Joséphine Ray (Ciel).

Bénédicte Ramet (à droite) a reçu le 1er prix des mains de Joséphine Ray (Ciel).

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT Remis par

Guillaume et Michel Bolla, Vacher SARL

En un an, Guillaume Bolla et son père ont redressé la brasserie Le Café français, en Charente-Maritime. Leur secret ? Se positionner comme un commerce dynamique, utilisant au mieux son emplacement près de la nouvelle ligne de TGV. Ils décident ainsi d'ouvrir le café tous les jours de la semaine. Puis ils le modernisent. Peinture, nouvelle carte, création d'un site internet et organisation d'activités pour dynamiser le lieu et créer une ambiance de café-concert et de café littéraire. Ainsi, les dirigeants exposent des tableaux d'artistes locaux et initient des concours de peinture. Leur objectif : augmenter de 30 % leur chiffre d'affaires en 2012 et devenir le mini Moulin Rouge de la Charente-Maritime.

2e prix : Corinne Dacla et Valérie Marragou, Les Enfants sur le toit - 3e prix : Adrien Sfecci, Magenta SAS

Guillaume Bolla a reçu le 1er prix des mains de Sylvie Donne (DGCIS).

Guillaume Bolla a reçu le 1er prix des mains de Sylvie Donne (DGCIS).

CONCEPT ORIGINAL Remis par

François Chambaud et Nicolas Wolfovski, Les Nouveaux Ateliers

En seulement un an et demi d'existence, Les Nouveaux Ateliers démontrent leur viabilité. François Chambaud et Nicolas Wolfovski ont d'ores et déjà ouvert deux boutiques sur Paris et attiré plus de 8 500 clients. La recette d'un tel succès ? Des costumes sur mesure à des prix abordables, en deux semaines grâce à un nouvel outil de travail : une cabine de prise de mesure en 3D. Là où un styliste traditionnel prendrait 30 mesures en 45 minutes, la cabine des Nouveaux Ateliers en mesure 200 en une seconde.

2e prix : Jérémy Vuillaume, Touch'In Paris

3e prix : Rosa et Olivier Gouin, Maison Gouin

Gérard Bouhanna (OKI) (à gauche) a remis le 1er prix à Nicolas Wolfovski et François Chambaud.

Gérard Bouhanna (OKI) (à gauche) a remis le 1er prix à Nicolas Wolfovski et François Chambaud.

DEVELOPPEMENT DURABLE Remis par

Bernard Xueref, Frigoulette SAS

Bernard Xueref est à la tête d'une chocolaterie qui n'utilise aucune matière grasse. Sa rencontre avec l'un des pionniers du chocolat bio, Paul Keruel, lui a permis de se lancer dans l'aventure. Le chef d'entreprise se rend chaque année à Sao Tomé, en quête de ses fèves réputées. Enfin, au niveau local, en plus de se fournir exclusivement chez les agriculteurs de la région, le dirigeant a incorporé l'écologie dans le quotidien de sa société (atelier en bois bioclimatique, recyclage des cartons...).

2e prix : Francis Bugier, Bugier SARL

3e prix : Benoît Le Bas, Agence Guy Hoquet Immobilier

Le 1er prix a été remis à Bernard Xueref (à droite) par Eric Lestanguet (GDF Suez Energies France).

Le 1er prix a été remis à Bernard Xueref (à droite) par Eric Lestanguet (GDF Suez Energies France).

ASSOCIATION DE L'ANNEE - OR Remis par

Les Vitrines de Tours / UCATJean-Jacques Hebras, président

L'association Les Vitrines de Tours compte 435 adhérents. Sa problématique : les travaux du tramway qui ont débuté en 2011 et finissent en 2013. Elle a donc créé l'opération «En attendant le Tram» pour limiter les nuisances liées aux travaux. Les moyens mis en oeuvre : des vitrophanies pour donner une identité visuelle forte, l'offre d'une heure de parking, ou encore la création du site internet (www.vivement-le-tram.fr). Ce portail permet aux commerçants d'avoir une page dédiée (localisation de la boutique, horaires d'ouverture, marques et produits vendus, photos...) et de recenser leurs bons plans. Enfin, l'association développe une application pour smartphones baptisée App&Shop Vitrines de Tours. Elle permet aux clients et touristes d'obtenir des informations sur les commerces (promotions, annuaire détaillé des magasins, horaires, géolocalisation des parkings les plus proches...) et intègre également Google Map Pro, qui permet de visiter virtuellement les boutiques. Autres services proposés : la météo de la ville, l'annuaire des numéros utiles, etc.

ARGENT Remis par

Office de commerce et de l'artisanat de Bayonne - Yves Brixallis, président

Près de 25 commerçants de la ville de Bayonne se sont regroupés pour concurrencer les grandes surfaces situées à proximité. Ils ont créé l'opération «Ma carte VIP», un concept novateur de relation et de fidélisation clients. Il comprend une carte de fidélité multiboutique, un site web et une application mobile pour les consommateurs. L'objectif ? Prouver que les petits commerces peuvent se doter, comme les grands du secteur, d'outils marketings innovants. La carte de fidélité coûte 3 euros par an. Elle donne droit à des heures de stationnement, des bons d'achat, des journées VIP, des ventes privées, etc.

BRONZE Remis par

APR Riom - Alain Rochette, président

Pour limiter la fuite des consommateurs vers Clermont-Ferrand, les commerçants de la ville voisine de Riom (20 000 habitants) ont créé un consumer magazine : 100 % Riom. Huit numéros ont été ainsi réalisés depuis 2010. Distribué à 40 000 exemplaires, 100 % Riom est devenu un support reconnu des lecteurs et des annonceurs en deux ans. Réalisé par des journalistes, il informe les lecteurs sur la vie riomoise et valorise le commerce local, au rythme de quatre numéros par an. Pour mener à bien ce projet, les commerçants ont fédéré les unions commerciales, les collectivités locales et les acteurs de la grande distribution. Coût de l'opération : 95 000 euros HT par an. Le financement provient de subventions et d'aides de la grande distribution (40 000 euros HT), ainsi que de la vente de publicité (55 000 euros HT).