Mon compte Devenir membre Newsletters

Les quatre raisons de votre échec sur Facebook

Publié le par

Bon nombre d'entreprises sont présentes sur Facebook. Mais beaucoup d'entre elles échouent dans leur stratégie de communication. Zoom sur les principaux facteurs qui peuvent expliquer «

Créer une page Facebook professionnelle est très simple. L'utiliser comme un outil de communication semble en revanche plus ardu. « Beaucoup d'entreprises surestiment la puissance du réseau social et se lancent à corps perdu dans l'aventure sans avoir établi de stratégie au préalable », remarque Loukouman Amidou, directeur de l'agence Mediaventilo. Un constat partagé par Romain Rissoan, consultant et expert des médias sociaux, pour qui « les enseignes pensent trop souvent, à tort, que le buzz doit être immédiat, tandis que les premières retombées arrivent au minimum six mois après la création d'une page ».

1 Tendre à une démarche commerciale

Première raison à cet échec: un manque de connaissance globale des réseaux sociaux et un amalgame entre les fonctions d'un site vitrine et d'une page Facebook. « Les réseaux sociaux ne doivent pas être abordés comme de la communication promotionnelle. Trop souvent, les entreprises restent centrées sur leur communication et réalisent un copier-coller de leur site vitrine », estime Loukouman Amidou. Pour ne pas échouer, vous devez garder en tête les besoins des internautes, à savoir une page informative où ils pourront communiquer leurs satisfactions d'achat et leurs attentes par rapport à l'enseigne, en matière de conseil par exemple, ou de service après-vente.

@ FOTOLIA / THOMAS PAJOT

2 Ignorer les attentes des clients

Une autre source d'erreur consiste à manquer de créativité et de proximité. Le principe d'un réseau social comme Facebook est le partage communautaire. Il faut savoir donner une image plus «humaine» à votre entreprise. Comment? Nadia Autier, dirigeante de la Fée corsetée, spécialisée dans la création de corsets et de robes de mariée sur mesure, a sa propre recette: « Pour créer plus d'interactivité, j'annonce des réductions et j'offre la possibilité aux clients d'imaginer eux-mêmes leurs propres serre-taille en leur proposant un choix de 60 tissus, explique-t-elle. Au fur et à mesure de l'avancée de mes créations, je poste les photos sur ma page. L'engouement est réel et les images sont très souvent commentées et partagées. » A noter que Nadia Autier n'hésite pas à se connecter entre cinq et dix fois par jour sur le réseau social, afin de garder le contact avec les internautes. Résultat: après deux années de présence sur Facebook, la page de la commerçante compte aujourd'hui plus de 5 000 fans.

3 Communiquer de façon trop intense

Si certaines entreprises laissent mourir leur page, d'autres l'alimentent trop souvent, et perdent une grande partie de leurs fans. Vous devez publier une information que vous jugez intéressante. N'hésitez pas à questionner vos fans sur ce qu'ils attendent de vous, pour mieux coller à leurs attentes. Variez les contenus proposés (images, vidéos, textes) dans la mesure du possible. Et observez les résultats grâce aux outils statistiques fournis par Facebook dans l'administration de votre page.

4 Méconnaître les rouages de Facebook

Enfin, le dernier problème est souvent un manque de connaissance technique dû à la réglementation complexe. Facebook est une entreprise privée avec ses propres règles et conditions d'utilisation. Elle peut donc modifier à tout moment son fonctionnement. L'enseigne de vêtements Kiabi a, par exemple, fait les frais d'une mauvaise utilisation des conditions générales, à savoir la réalisation d'un jeu-concours sans le recours d'une application Facebook adaptée. Conséquence? La page de la marque a été temporairement supprimée.

Attention: si vous souhaitez organiser un jeu-concours, ou mettre en ligne un questionnaire, vous devez impérativement respecter la réglementation. Il est interdit de réaliser un concours directement sur le mur de sa fan page. Les promotions sur Facebook doivent être administrées dans les applications sur Facebook.com.

Autant de raisons qui appellent à établir une véritable stratégie. D'autant que les résultats d'une étude réalisée par Ipsos et R euters, publiée le 5 juin, montrent que 34 % des utilisateurs passent moins de temps sur le site qu'il y a six mois. Et ce, pour deux raisons principales: l'ennui et le manque d'utilité. A chacun, donc, d'apprendre à manager sa communauté.