Mon compte Devenir membre Newsletters

Les métiers de bouche résistent à la crise

Publié le par

Si la consommation des ménages est à la baisse, certaines activités affichent des chiffres d'affaires honorables. C'est particulièrement vrai pour le secteur de l'alimentaire.

Les fromagers ont vu leurs ventes progresser de 5% au 3e trimestre 2008.

@ PHOTODISC/CD

Les fromagers ont vu leurs ventes progresser de 5% au 3e trimestre 2008.

Quels commerces peuvent se vanter d une progression du chiffre d'affaires (CA) de 4,7 % entre le troisième trimestre 2007 et celui de 2008? Il s'agit des crèmeries fromageries, selon l'Observatoire de la petite entreprise, étude réalisée fin 2008 par la Banque populaire et la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) auprès d'un échantillon de 1 500 petites entreprises adhérentes. L'évolution moyenne du CA s'établit à + 1,2% au troisième trimestre 2008 (par rapport à la même période en 2007), et s'élève à + 1,7% sur l'année entière. Les fromagers sont en première position d un secteur qui se porte plutôt bien: le commerce alimentaire, avec plus de 2% de croissance. Les détaillants de fruits et légumes sont également en bonne forme, suivis par les charcutiers, les pâtissiers puis les boulangers. En revanche, d'autres métiers de bouche ne parviennent pas à tirer leur épingle du jeu, comme les poissonniers, avec une chute de leur CA de presque 8% et, dans une moindre mesure, les cavistes (- 3%). Autre étude, mais même son de cloche au niveau des enseignes de commerce associé. L'alimentaire spécialisé enregistre une hausse de 2,7% de son CA entre 2007 et 2008, selon l'étude menée par Procos, Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé auprès de ses 233 adhérents (réseaux succursalistes, coopératives et franchises). Si un ralentissement a été enregistré au second semestre par rapport au premier, le volume d'ouvertures de points de vente en 2008 a dépassé celui de l'année précédente. Cependant, tous les commerces ne sont pas logés à la même enseigne. Ceux sur le créneau de l'équipement de la per sonne et de la maison sont moins bien lotis, avec une baisse respectivement de 1,3% et de 1,6% de leur CA selon le baromètre de la FCGA. Le secteur de l'ameublement est particulièrement touché, avec une baisse de 20% en moyenne. Moins frappé, le prêt-à- porter, enfant et adulte, accuse tout de même 2% de baisse. Pour les enseignes adhérentes de Procos, la baisse est moins significative, mais on note une diminution généralisée du ticket moyen.