Mon compte Devenir membre Newsletters

Les lecteurs de codes-barres passés aux rayons X

Publié le par

Avec ou sans fil, les scanners à main rendent de précieux services dans le point de vente. Ergonomie, légèreté, distance de lecture, robustesse... Autant de critères à prendre en compte avant de vous équiper. Revue de détail.

@ PHOTODISC

Un client qui déserte la boutique en voyant la file d'attente à la caisse : une scène que vous avez peut-être déjà vécue et qui peut bien souvent être évitée en investissant dans quelques outils, comme la douchette... « Ce périphérique augmente l'efficacité du commerce, confirme Astrid Kechichian, responsable marketing chez Datalogic, constructeur de lecteurs de codes à barres. Scanner un article va évidemment plus vite que de taper un prix ou un code, mais permet aussi d'éviter les erreurs. D'ailleurs, aujourd'hui, la plupart des articles porte un code-barres et tous les secteurs du commerce sont concernés. »

Selon la catégorie de douchettes (avec ou sans fil), l'utilisation sera plus ou moins limitée. « Alors que la douchette filaire est liée au terminal de paiement et reste donc dédiée à l'encaissement, un appareil sans fil permet de se déplacer et d'utiliser l'outil dans un entrepôt ou en arrière-boutique par exemple », explique Olivier Jamar, directeur marketing d'Eutronix, distributeur de la marque Unitech. Le scanner sans fil permet donc, entre autre, de faciliter les inventaires. Certains appareils, par exemple, gardent les données scannées en mémoire, une fonctionnalité utile en cas de coupure de la transmission. Par ailleurs, vous pouvez avoir besoin d'une douchette pour scanner une marchandise lourde ou difficile à déplacer, le périphérique sans fil peut alors vous éviter une manipulation fatigante.

Prenez garde aux distances

Les douchettes sans fil peuvent généralement être utilisées dans un rayon de 10 à 50 m. C'est le cas avec la technologie Bluetooth dont sont généralement dotés les scanners. Autre option : une fréquence radio dont le fournisseur est propriétaire. Par exemple, le Gryphon GM 4100 de Datalogic (voir notre sélection) fonctionne sur ce principe, avec une portée maximum de 30 m. L'avantage ? « Il n'y a aucun risque d'interférence et les ondes passent sans problème, même à travers des murs en béton », précise Astrid Kechichian (Datalogic).

Autre critère important : la distance de lecture. « Plus elle est élevée et plus le commerçant a de possibilités de manipulation, comme scanner un colis en hauteur dans un entrepôt », commente Olivier Jamar (Eutronix). Tout dépend alors de la technologie dont est pourvue la douchette. Ainsi, les scanners CCD (Charged Coupled Device) fonctionnent par projection de lumière qui se reflète sur le code-barres, qui est ensuite décodé. Ils ont une distance de lecture courte, nécessitant presque de coller l'étiquette au lecteur. La technologie laser fonctionne, quant à elle, selon un système de miroirs qui captent et renvoient l'image du code-barres. Si l'inconvénient de cette technologie est la fragilité des composants (les miroirs peuvent casser), l'avantage est une distance de lecture qui atteint les 60 cm. Enfin, certaines douchettes fonctionnent selon la technologie «imageur linéaire», où des capteurs enregistrent le code-barres, un peu comme des caméras, puis le décodent. « Cette technologie est la plus efficace sur les codes-barres abîmés, mal imprimés ou ondulés », estime Astrid Kechichian (Datalogic). Les douchettes «imageur linéaire» procurent, comme le laser, une distance de lecture confortable.

Légers mais robustes

Prenez garde également à la robustesse du matériel, qui peut être quelque peu malmené. Les fournisseurs indiquent généralement le nombre de chocs supportés par l'appareil : le lecteur SR30 d'Intermec (voir notre sélection) endure ainsi 26 chutes sur du béton ou de l'acier, d'une hauteur d'1,50 m. L'ergonomie est un autre facteur important. « Plus l'appareil a une prise en main facile et plus il est léger, plus il sera maniable », explique Vivien Caillette, chef de produits chez Dacomex, spécialiste des périphériques informatiques. On trouve ainsi des appareils de seulement 60 grammes dans la gamme de ce fournisseur. Si la douchette scanne correctement la marchandise, vous êtes généralement prévenu par un bip. Certains modèles préservent cependant les oreilles des utilisateurs en affichant un signal lumineux, vert lorsque le produit a bien été enregistré et rouge lorsque ce n'est pas le cas. Plusieurs appareils proposent ce système, notamment le QuickScan de Datalogic ou le modèle OPR 2001 d'Opticon (voir notre sélection).

Fiabilité et compatibilité

Par ailleurs, la fiabilité n'est pas à négliger. C'est-à-dire la capacité du scanner à « lire rapidement et facilement les codes, même s'ils sont usés ou sur une surface ondulée, comme un sachet », définit Vivien Caillette. Il faut donc tenir compte de l'«agressivité de lecture», qui se mesure au nombre de scans réalisés par seconde. Plus il est élevé, plus l'appareil sera rapide. Par ailleurs, mieux vaut choisir une douchette avec un bon angle de lecture, soit entre 30 et 60°, qui permettra de saisir le code quelle que soit la façon dont vous présentez le produit.

Pratiques, performants et maniables, les scanners à main ont une durée de vie de cinq à dix ans. Avant de vous équiper, vérifiez néanmoins que la douchette est compatible avec votre terminal point de vente, en termes de connectivité, et acceptée par le logiciel d'encaissement. Mais, c'est a priori une simple formalité car la grande majorité des modèles possède un port USB et, grâce au driver d'installation, la douchette n'est qu'un périphérique comme un autre.

Sélection de douchettes filaires

Détecte les faux billets
Modèle 595041 de Dacomex

Dotée de la technologie CCD, cette douchette filaire légère (95 gr) propose une distance maximum de lecture de 5 cm. Ce modèle a la capacité de réaliser 100 scans par seconde et possède, en outre, un détecteur de faux billets intégré.
Prix : 95 Euros HT

Robuste mais léger
MS 839L d'Unitech

Ergonomique, ce lecteur laser filaire pèse 110 gr et réalise 90 scans par seconde. Sa distance de lecture va de 2 à 25 cm, selon les codes (EAN, etc.), avec un angle de 60° maximum. Résiste à de multiples chutes d'une hauteur de 1,50 m.
Prix : 109 Euros HT

Pratique et résistant
QuickScan I QD2100 de Datalogic

Pourvue de la technologie «imageur linéaire», cette douchette filaire confirme la lecture par un spot vert. 270 scans par seconde ; distance de lecture de 0,8 à 65 cm et angle de lecture de 65°. Protégé contre l'eau et la poussière.
Prix : environ 150 Euros HT

Sélection de douchettes filaires et sans fil

Résistant et rapide
SR30 d'Intermec

Idéal pour la lecture des codes abîmés, ce lecteur filaire fonctionne avec la technologie «imageur linéaire». Il réalise de 200 à 500 scans par seconde, avec un angle de 38° et une distance de lecture de 5 à 84 cm, selon les codes. Etanche, il résiste à des chutes d'1,50 m de haut.
Prix : à partir de 185 Euros HT

Un poids plume avec socle
OPR 2001 d'Opticon

Compact et léger (60 gr), ce lecteur laser filaire s'intègre dans les espaces réduits. Confirmation de lecture par un voyant. Mode mains libres grâce à son socle. Résistant aux chutes. Vitesse de 100 scans par seconde. Angle d'inclinaison de 8 à 50°. Profondeur de champ : 2 à 50 cm.
Prix : environ 250 Euros HT

Omnidirectionnel
Magellan 1100i de Datalogic

A la fois fixe et manuel, ce scanner lit les codes à 360°. Un voyant vert confirme sa lecture, qui peut se faire à une distance maximum de 17,7 cm. Il possède une grande vitesse de lecture : 1 768 scans par seconde. Résistant à l'eau et à la poussière.
Prix : environ 270 Euros HT

Un sans-fil qui mémorise
Gryphon GM4100 de Datalogic

Doté de la technologie «imageur linéaire», ce pistolet sans fil transmet les données par fréquence radio. Son voyant vert confirme la bonne lecture des codes. Il réalise jusqu'à 325 scans par seconde et garde en mémoire jusqu'à 1 200 codes.
Prix : environ 600 Euros HT

Mot clés :

Olga Stancevic