Mon compte Devenir membre Newsletters

Les jardineries deviennent des enseignes «tout terrain»

Publié le par

Modernisation des points de vente, diversification de l'offre, spécialisation des vendeurs... Pour faire face aux caprices de la météo et à la concurrence des grandes surfaces généralistes, les enseignes de jardinerie se renouvellent.

Les jardineries mettent en scène leurs points de vente pour dépayser leurs clients et développer leur goût de cultiver un jardin.

Les jardineries mettent en scène leurs points de vente pour dépayser leurs clients et développer leur goût de cultiver un jardin.

Les jardineries plantent un nouveau décor, bien plus théâtralisé. L'objectif? Créer de véritables lieux de promenade pour que les clients soient plongés dans un écrin de verdure. C'est le pari relevé par Jardiland, qui a modernisé, il y a deux ans, l'ensemble de ses points de vente. « Le secteur est très dépendant de la météo. Pour éviter une stagnation de notre activité et drainer plus de clientèle sur nos points de vente, nous scénarisons notre offre pour dépayser les consommateurs », avoue Michel Conte, directeur général de Jardiland (219 points de vente). Gamm Vert a également revu son offre. L'enseigne a créé des allées bien définies pour fluidifier la circulation, mais aussi pour développer le goût et l'envie de cultiver un jardin. «Les Français équipent leurs jardins et balcons, qui deviennent de véritables lieux de vie. L'offre potager fonctionne aussi très bien, les clients souhaitant se nourrir de façon plus économique », explique Jean-Pierre Dassieu, dg de Gamm Vert. L'enseigne diversifie ainsi ses rayons en proposant des produits du terroir ou des vêtements outdoor. Ainsi, les franchises essayent de s'adresser à une clientèle de plus en plus large, des novices aux jardiniers plus expérimentés.

Spécialisation des vendeurs

Pour concurrencer les grandes surfaces généralistes, les enseignes quadrillent l'Hexagone et s'implantent aussi bien en centre-ville que dans les espaces ruraux. De plus, les jardineries misent sur la spécialisation de leurs vendeurs. « Les clients peuvent ainsi trouver conseils et expertises toute l'année », argumente Benoît Combes, directeur général de Garden Price, enseigne discount qui compte six magasins. Jardiland a, par exemple, lancé le service «Mes envies jardin», qui offre la possibilité de commander en ligne des produits et de récupérer la commande dans un point de vente. Un véritable bouclier contre la montée en puissance du Web, favorisant la complémentarité entre les boutiques physiques et les sites marchands.

Devenir franchisé du secteur

- Profil recherché
Manager, pépiniériste.
- Investissement moyen
300000 Euros.
- Redevance
1 % de fonctionnement et 1 % de participation à la communication nationale.
Source: Gamm Vert