Mon compte Devenir membre Newsletters

Les franchises immobilières, toujours en plein boom

Publié le par

Les enseignes du commerce organisé continuent d'attirer les candidats, même si le chiffre d'affaires de l'immobilier semble accuser un tassement, selon l'Observatoire de la petite entreprise (- 11,2%). Plus de 400 agences immobilières, créées de toutes pièces ou déjà existantes, se sont affiliées à un réseau de franchise en 2006, selon la Fédération française de la franchise. Nombre auquel il faut ajouter les 220 nouveaux adhérents du réseau Orpi, qui fonctionne sous le régime de la coopérative. «Il est plus facile de se lancer clans la création d'une société sous l'égide d'une marque reconnue», explique Christian Bungert, responsable du programme «Créateur repreneur» chez Century 21. «C'est un gage de succès», renchérit Olivier Alonso, directeur du développement chez Solvimo. Dans ce contexte, les derniers arrivés tirent eux aussi leur épingle du jeu: le réseau Solvinio, créé en 2001, a déjà ouvert 27 agences dans l'Hexagone depuis le 1er janvier 2007. Pour faire partie de ces réseaux, il faut d'abord s'acquitter des droits d'entrée. Ils sont de 14 500 euros pour Orpi et 23 000 euros pour Century 21. Entre les deux, les droits de Solvinio sont fixés à 18 000 euros. Le profil du candidat-type varie selon les enseignes: pour Laforét, il est âgé de 30 à 40 ans et se situe en Provence-Alpes-Côte d'Azur ou en Ile-de-Françe. Cliez Century 21, la majorité des nouveaux adhérents sont localisés dans le quart Sud-Ouest du territoire, plutôt en zone rurale, où le marché est encore peu exploité par les agences. Chez Solvinio, aucune tendance spécifique ne se détache, niais on étudie soigneusement la motivation des postulants à travailler au sein d'un réseau et dans le domaine de l'immobilier.