Les emplacements n°1 ont toujours la cote

Publié par le

@ PHOVOIR

Les emplacements dans les grandes artères commerçantes françaises restent très prisés... et chers. C'est l'un des enseignements de l'enquête sur l'immobilier d'entreprise en 2009, réalisée par Cushman & Wakefield (janvier 2010). Mais une pression à la baisse de la valeur locative est constatée pour certaines des meilleures implantations tandis que les sites secondaires pâtissent de l'affaissement de la demande et de la détermination croissante des enseignes à négocier. Autre information : la multiplication des petits formats de proximité et de hard-discount alimentaire - traduisant l'évolution des comportements d'achat - est de mise. Mais, plus généralement, le marché immobilier de commerce pâtit du recul de la consommation des ménages. Une tendance qui devrait se poursuivre en 2010.5

Sur le même sujet

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Actualités
Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Alexander Raths - Fotolia

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat

Par Amélie Moynot

Où en sont la création et la transmission d'entreprises artisanales en France en 2017 ? Un baromètre de l'Institut Supérieur des Métiers et [...]

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Actualités
La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Lotharingia - Fotolia

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?

Par Pierre Lelièvre

Le déclin des centres-villes peut être, en partie, contré par l'action des élus sur la fiscalité des commerces et du logement selon des députés. [...]