Mon compte Devenir membre Newsletters

Le stress touche aussi les petits patrons

Publié le par

Plus d'un tiers des dirigeants de TPE ressentent un fort niveau d'anxiété et 33 % un niveau modéré. C'est ce que révèle une étude Ifop pour Fiducial publiée début octobre. Ils imputent majoritairement leurs problèmes de stress aux difficultés économiques de leur entreprise et à la détérioration du climat général des affaires. De fait, 32 % évoquent des incertitudes sur leurs perspectives de développement, 29 % une pression importante des clients, et 22 % un manque de trésorerie et/ ou une réduction importante de leur volume d'activité. Un tiers des dirigeants cite également une charge de travail trop élevée.

Une situation qui impacte inévitablement leur santé. 30 % considèrent être dans une forme physique plutôt mauvaise. Point notable: 24 % des personnes interrogées reconnaissent avoir eu des problèmes de santé au cours des deux dernières années en raison de leur activité ou de leurs fonctions de chef d'entreprise. Si 58 % d'entre eux ont consulté un professionnel de santé, près d'un dirigeant en souffrance sur deux a refusé de recourir à un médecin. Face à ce climat anxiogène, les dirigeants de TPE plébiscitent leur famille. Ils se tournent ainsi prioritairement, pour 65 % d'entre eux, vers leur conjoint, épargnant ainsi leurs parents (13 %) et leurs enfants (9 %). Au-delà de ce cercle de proches, ils se confient à des amis (17 %) et à leur expert-comptable (22 %). Près d'un dirigeant sur cinq affirme toutefois garder pour lui ses inquiétudes, par choix ou par manque d'interlocuteurs.