Mon compte Devenir membre Newsletters

Le restaurant «vu au cinéma»

Publié le par

Le restaurant lyonnais Le Cintra accueille de temps en temps des stars du grand écran. En effet il est arrivé que rétablissement serve de décor à des films. Une mise en lumière qui remplit de fierté son dirigeant Julien Muller.

Octobre 2006, 50 personnes sont rassemblées dans un restaurant lyonnais, Le Cintra. Aucune d'elles ne mange, d ailleurs les cuisines sont fermées... Question simple: que font-elles?

Réponse improbable: elles jouent la comédie! Il s'agit en effet du tournage du film La fille coupée en deux de Claude Chabrol (sorti en août 2007). Spectateur de l'événement, Julien Muller, le dirigeant de l'établissement familial, se souvient avec enthousiasme de ces 48 heures de tournage: «La salle était envahie par les câbles, les machines et l'équipe du film, mais c'était magique.» Une émotion qu'il s'apprête à revivre fin octobre 2009, car Le Cintra sera au générique du film Les émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris avec notamment Benoît Poelvoorde (sortie en salles prévue en 2010). Inscrit au patrimoine de la ville, le restaurant piano-bar avait déjà connu les feux de la rampe grâce à Claude Sautet notamment (Max et les ferrailleurs en 1970). Aussi, Julien Muller n'est-il pas surpris lorsque le responsable des repérages du film d'Améris le sollicite.

Une publicité à moindre frais

Pour les trois jours de tournage, les conditions contractuelles offertes sont simples: la production s'engage à restituer les lieux en l'état, contre un dédommagement correspondant au chiffre d'affaires réalisé sur la même période de l'année précédente. Un principe qui ne fait que des heureux, en première ligne desquels les salariés qui gagnent des jours de congés rémunés supplémentaires. «Le bénéfice complémentaire provient de la mise en valeur du restaurant. C'est une opération de communication à moindre frais et sans contrainte!», ironise le dirigeant. Le Cintra joue, en effet, de cette notoriété: des photos du tournage sont ainsi présentées à la vue des clients et des articles de presse ont été intégrés au site web du restaurant. Impatient de revoir les caméras immortaliser ses murs, Julien Muller indique avoir exigé de la production du film d'Améris une bonne visibilité de sa devanture et de son enseigne. Rendez-vous dans les salles en 2010.

Comme son père avant lui, Julien Muller met son restaurant lyonnais à la disposition des réalisateurs de cinéma intéressés.

Comme son père avant lui, Julien Muller met son restaurant lyonnais à la disposition des réalisateurs de cinéma intéressés.

Mettez vos locaux en location!

Bien que ce ne soit pas le parti pris du patron du Cintra, qui laisse les propositions venir à lui, vous pouvez vous inscrire dans les fichiers des agences de repérages si vous êtes propriétaire d'une surface d'au moins 100 m2. La démarche est gratuite et vous assure une transaction sécurisée (contrat, assurance...).
Rens.: 007-production.fr, 200001ieux.com, Woom.fr...

Repères

- Raison sociale
Le Cintra
- Activité
Restauration
- Ville
Lyon (2e arr.)
- Année de reprise
2003
- Dirigeant
Julien Muller, 28 ans
- Effectif
10 personnes
- CA 2008
900 000 Euros