Mon compte Devenir membre Newsletters

Le monde du bien-être se refait une beauté

Publié le par

Beauté. Toujours plus de bien-être. C'est, aujourd'hui, une attente forte des Français. De quoi attiser les ambitions des enseignes dédiées à la beauté, aux soins détente et au bronzage. Elles multiplient d'ailleurs l'ouverture de leurs points de vente.

L'année 2011, une période faste pour l'ouverture de magasins dans le secteur de la beauté? Probable. Quand Esthetic Center table sur 50 points de vente supplémentaires d'ici à la fin de l'année, Guinot-Mary Cohr compte tripler ses instituts. L'enseigne Point Soleil parle également de 25 nouvelles boutiques. Et 2012 devrait suivre sur la même voie tant le potentiel de développement du secteur est fort. En effet, si 90 % des Françaises fréquentent un salon de coiffure, elles ne sont que 8 % à se rendre en institut. Mais Didier Tournon, directeur du réseau Esthetic Center, ne désespère pas de voir franchie la barre des 20 % d'ici à cinq ans. Le bien-être reste donc un marché à conquérir et les professionnels ne s'y trompent pas. A l'image des géants du secteur, comme Yves Rocher ou Marionnaud, les enseignes «challengers» assoient leur marque et se repositionnent sur la notion de professionnalisme. « Chez Point Soleil, explique Hervé Crolay, p-dg du réseau, les hôtesses deviennent des conseillères et ont un devoir d'information. » Un label qualité devrait même être développé. «Donner envie de franchir nos portes en toute confiance», c'est ainsi que Vincent Besnard, directeur du réseau Beauty Sucess, définit l'objectif de l'enseigne. De quoi faire oublier l'esthéticienne de quartier? Pas tout à fait. Les enseignes de la franchise n'hésitent cependant pas à jouer sur tous les leviers dont elles disposent pour faire évoluer leur image (campagnes publicitaires nationales, etc.). Par ailleurs, la monoactivité gagne du terrain en ville. La gamme de services proposée y est plus large avec des soins de plus en plus spécialisés. De nombreux réseaux ont également compris l'importance des nouvelles technologies. Par exemple, les cabines de bronzage gagnent en fiabilité et en efficacité. De nouveaux équipements apparaissent aussi pour cibler les «problèmes» des clientes (minceur, anti-âge, etc.). A noter que les hommes deviennent également des clients réguliers des enseignes de beauté. Enfin, la tendance de demain sera peut-être aux produits bio. De quoi redonner un peu de naturel au secteur de l'esthétique?

Si 90 % des Françaises fréquentent un salon de coiffure, elles ne sont que 8 % à se rendre en institut. C'est dire à quel point le potentiel du secteur est fort.

Si 90 % des Françaises fréquentent un salon de coiffure, elles ne sont que 8 % à se rendre en institut. C'est dire à quel point le potentiel du secteur est fort.

Devenir franchisé du secteur

- Profil recherché
Commerçant avec un sens aiguisé de l'accueil et une grande sensibilité pour l'univers. Il peut également être force de proposition envers le réseau.
- Investissement moyen Entre 80 000 et 300 000 Euros, hors pas-de-porte.
- Droits d'entrée Entre 3 000 à 30 000 Euros.
- Redevances sur CA Entre 1 % et 6 % en moyenne.