Mon compte Devenir membre Newsletters

Le commerce durable tarde à venir

Publié le par

Seuls 18% des commerçants franciliens ont une gestion «durable» de leurs ressources humaines (RH), contre 25% pour l'ensemble des PME, tous secteurs confondus. C'est l'un des résultats d'une enquête menée auprès de 1 700 entreprises franciliennes de moins de 250 salariés, par le Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services (Crocis), dépendant de la chambre de commerce et d'industrie de Paris. Selon l'étude, qui prend également en compte les volets écologique et sociétal, les commerçants sont globalement peu impliqués dans le développement durable. Comparés aux autres chefs d'entreprise, ils sont moins nombreux à agir pour la protection de l'environnement (réduction de la consommation d'énergie, des pollutions et des nuisances, ainsi que la gestion des déchets). Cependant, au niveau des nouveaux modes de consommation - produits bio et commerce équitable par exemple -, les commerçants sont conscients du changement des mentalités et estiment avoir besoin d'un appui pour l'intégrer dans leur organisation.