Mon compte Devenir membre Newsletters

Le commerce de détail de plus en plus dense

Publié le par

Le nombre d'employés dans le secteur commercial progresse, surtout dans les banlieues et les zones périurbaines.

@ BORDEAUX LAC/SAMUEL DHOTE

«La densité de l'appareil commercial augmente plus vite que la densité humaine», déclare Martial Ranvier, chargé de l'étude «Evolution du commerce de détail» menée par le Centre de recherches pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc) et devrait être rendue publique en septembre. Elle met en avant l évolution du nombre d'employés de ce secteur, entre 1995 et 2005, par rapport à la population globale. S'il se développe sur l'ensemble du territoire, le commerce se densifie surtout dans les ban lieues et dans les zones périurbaines, situées dans un rayon plus large. Il précède même la croissance de la population dans ces territoires. A population égale, le commerce a ainsi augmenté de plus de 25% dans les banlieues, et de plus de 30% pour les zones périurbaines. Dans ce deuxième cas, il s'agit principalement de centres commerciaux. Le Credoc explique cette tendance par un effet de rattrapage, l'équipement commercial dans ces zones étant plus faible que dans les villes. Autre facteur: une course à l'ouverture, un élément avancé également par Procos, la Fédération pour l'urbanisme et le développe ment du commerce spécialisé. Cette dernière estime que le développement des commerces dans les parcs de périphérie est en partie dû à une surenchère immobilière, parfois déconnectée de toute réalité économique. En effet, le nombre de projets commerciaux dans ces zones croît continuellement depuis 1998, même lorsqu'ils ne sont pas autorisés. Le retour sur investissement est en effet beaucoup plus rapide en périphérie: 3 à 5 ans contre 10 à 15 ans en centre-ville.