Mon compte Devenir membre Newsletters

Le bistrotier économiste

Publié le par

Reconversion. Docteur en droit et passionné par l'entrepreneuriat, James Lay est propriétaire du LM Café à Poitiers (Vienne). Son bistrot de quartier est devenu un lieu d'échanges entre porteurs de projets, experts des questions économiques et sociales... et habitués.

« Mon intérêt pour les chefs d'entreprise date de mon premier emploi, ou je conseillais les patrons de PME dans leur financement.» James Lay Bistrotier

« Mon intérêt pour les chefs d'entreprise date de mon premier emploi, ou je conseillais les patrons de PME dans leur financement.» James Lay Bistrotier

La création d'entreprise et le contact humain sont les deux centres d'intérêt de James Lay, pictavien de 55 ans et patron d'un lieu hors du commun: le LM Café. Dans ce bistrot de quartier d'à peine 50 m2, ce commerçant atypique et heureux s'adonne à sa passion: créer des échanges entre les clients pour faire avancer leurs projets. Plus précisément, le LM Café orchestre une douzaine de soirées thématiques mensuelles autour de l'entreprise et de l'emploi («Qui sont les business angels?», «Découverte de la Jeune Chambre économique de Poitiers»...) comprenant des réunions sur des thèmes divers et citoyens («Les premiers gestes de la langue des signes», etc.). « Mon intérêt pour les chefs d'entreprise date de mes études et de mon premier emploi, où je conseillais les patrons de PME dans leur financement», explique James Lay.

Fédérer l'esprit d'initiative

Touché par la vie des dirigeants, leurs relations compliquées avec les banques, James Lay s'est lui-même mué en «bistrotier économiste », au terme d'un parcours semé d'embûches. «J'ai travaillé huit ans dans un cabinet de conseil financier d'où j'ai été licencié. Je me suis retrouvé au chômage et je subsistais en donnant des cours d'économie à l'université », relate-t-il.

Le tournant dans sa vie professionnelle? Le jour où il passe devant un bar, à Poitiers, que son propriétaire souhaite réaménager. « Moyennant un petit loyer, j'ai réussi à le convaincre de me confier l'établissement, avec déjà, dans l'esprit, l'idée d'en faire un lieu d'échanges », se rappelle-t-il. James Lay s'appuie, en effet, sur un concept américain baptisé «Love Money» qui consiste à mettre en rapport investisseurs et entrepreneurs.

Pour la création du café, il s'entoure d'un ami serveur, de son épouse et fait appel à ses connaissances du milieu universitaire et associatif pour animer les réunions à thème. Toujours à l'écoute de ses clients, le commerçant n'hésite pas à mettre sur pied de nouveaux thèmes de soirées, comme récemment: les «Web apéro», «La création sur Internet». Son rêve? Que le LM Café soit un jour détenu par la clientèle afin que chacun investisse pour maintenir ce réseau social et économique autour de l'esprit d'initiative.

Bio

- 1957 Naissance à Poitiers.
- 1987 Docteur en droit, spécialité «financement des PME».
- 1988 Entre dans une société de conseil financier.
- 1996 Licenciement et début d'une période de vaches maigres.
- 1999 Reprend un bar à Poitiers (ouvert en 2000).