Mon compte Devenir membre Newsletters

Le bio grimpe en flèche

Publié le par

Plus de 4 Français sur 10 achètent régulièrement des produits bios. Les enseignes spécialisées profitent de ce marché, mais demeurent concurrencées par la grande distribution.

En 2007, 42% des Français ont consommé des produits bio au moins une fois par mois, contre 33% en 2003. C'est l'un des résultats de l'étude réalisée en 2007 par le CSA pour l'Agence Bio, un groupement d'intérêt public en charge du développement et de la promotion de l'agriculture biologique. Cette hausse sensible de la consommation se traduit par une progression du secteur, de l'ordre de 10% annuelle depuis 2003, qui profite notamment aux réseaux de franchise. Présent sur le créneau depuis 1979, l'Eau Vive, qui comptabilise 10 points de vente, a vu son chiffre d'affaires augmenter de plus de 20% en 2007, et prévoit l'ouverture de dix nouveaux magasins en 2008. Même tendance pour la coopérative Biocoop et la franchise la Vie Claire, qui ont enregistré, respectivement, une hausse de CA de 22% et de 30% en 2007, et inauguré 27 et 28 points de vente.

«Depuis les scandales alimentaires, les consommateurs s'orientent vers des produits dont la provenance est plus sûre, explique Serge Grollier, directeur du développement de l'Eau Vive. De plus, ils se sentent davantage concernés par la protection de l'environnement». Selon l'étude de l'Agence Bio, les produits les plus «accrocheurs» pour les consommateurs sont les produits frais, le pain, les fruits et légumes, et les gammes destinées aux enfants. Mais si le marché est porteur, les magasins spécialisés subissent la concurrence des grandes surfaces. Selon l'étude de l'Agence Bio, 70% des acheteurs de bio y font leurs achats, contre 30% seulement dans les points de vente spécialisés. Devant la demande croissante, la grande distribution a même ouvert fin 2007 à Chartres, (Eure-et-Loir) un hypermarché exclusivement bio. Pour faire face à cette concurrence, les magasins spécialisés s'efforcent de proposer une gamme plus large de produits, sur des surfaces plus grandes, à l'instar de l'Eau Vive, qui privilégie depuis plusieurs années, les surfaces de 300 m2.

Le bio, une appellation contrôlée

Les produits bios, identifiés par la marque «AB agriculture biologique», doivent être produits dans le respect de la réglementation nationale et européenne et être certifiés par un organisme agréé par le ministère de l'Agriculture.

Devenir franchisé

- Profil recherché:
Un intérêt prononcé pour l'univers du bio, ainsi que des compétences en gestion
- Investissement moyen:
Entre 50 000 (pour la Vie Claire) et 250 000 euros (pour l'Eau Vive)
- Droits d'entrée:
9 000 euros pour la Vie Claire, 12 000 euros pour l'Eau Vive
- Redevance annuelle:
1% du CA pour la Vie Claire, 2% pour l'Eau Vive, 0,7% pour Biocoop