Mon compte Devenir membre Newsletters

Le bilan carbone, bien plus qu'un geste écologique

Publié le par

Et si vous réalisiez un bilan carbone? Cette démarche vous permet de vous engager en faveur de l'environnement, mais aussi de renvoyer une image responsable à vos clients.

1. Pourquoi établir un diagnostic bilan carbone ?

Le bilan carbone mesure la quantité de gaz à effet de serre émise par votre entreprise, ainsi que votre dépendance à l'énergie fossile (pétrole, gaz naturel...). En plus de générer des gains écologiques, ce bilan peut s'avérer être un outil stratégique, car il permet de préparer l'entreprise à une hausse inévitable du prix de l'énergie fossile. Une telle démarche peut aussi vous donner une image d'exemplarité par rapport aux autres entreprises de votre secteur d'activité, donc s'avérer être un atout concurrentiel de taille. Pour établir votre diagnostic, vous pouvez suivre une formation, via un organisme comme l'Institut de formation carbone (IFC), 4 As ou Demos, et réaliser, par la suite, votre propre bilan.

Autre possibilité: faire appel à un prestataire, habilité par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), qui intervient alors dans votre société. L'ensemble des formalités peut être réglé en un mois: réunion de lancement avec les salariés, collecte des informations auprès du dirigeant, réalisation de l'étude et transmission des résultats. «A l'heure actuelle, faire son bilan carbone résulte d'une démarche volontaire. Mais il est possible que les très petites entreprises soient, à long terme, obligées de l'entreprendre », explique Olivier Laguitton, consultant en gaz à effet de serre et gérant de R-CO2, entreprise de conseil en développement durable.

2. Comment puis-je exploiter les résultats du diagnostic ?

Le tableur fourni lors du diagnostic permet d'estimer les émissions de gaz à effet de serre engendrées par votre activité. Il met ainsi en avant les secteurs défaillants et les points à améliorer. Il peut s'agir, par exemple, de la consommation d'énergie, de papier et des moyens de transport de vos salariés. Ou bien encore de la conception des bâtiments que vous occupez, des émissions de CO2 générées par la livraison de vos produits, ainsi que de la gestion de vos déchets. Tous les aspects sont passés au crible. Par ailleurs, vous pourrez également effectuer une simulation de l'impact économique qu'engendrerait, sur votre entreprise, une hausse du coût des énergies fossiles. Une estimation qui peut avoir toute son utilité si, par exemple, vous devez renouveler vos véhicules.

«En hiérarchisant les postes d'émission, il sera ainsi plus facile d'organiser les actions en fonction de leur priorité et de mettre en place des mesures personnalisées, de calculer leurs retours sur investissements, souligne Olivier Laguitton (R-CO2). En outre, le dirigeant dispose d'éléments concrets et chiffrés. Il pourra ainsi adapter sa stratégie et réaliser des économies. » N'hésitez pas non plus, afin de valoriser votre démarche, à publier vos résultats sur votre site internet en affichant le logo «Bilan carbone».

3. Combien coûte la réalisation d'un bilan carbone ?

@ FOTOLIA / KOTOYAMAGAMI

Le coût d'un bilan carbone est compris entre 4 000 et 5 000 euros HT. Le dispositif est éligible aux subventions de l'Ademe. Ces aides peuvent aller jusqu'à 70 % du prix de l'étude et dépendent de votre activité et de votre région. Pour bénéficier de ce soutien financier, vous devez déposer un dossier auprès de l'Association bilan carbone. Vous obtiendrez une réponse sous 10 à 15 jours.