Mon compte Devenir membre Newsletters

La restauration rapide joue la carte du «bien manger»

Publié le par

Soupes, salades et produits frais composent désormais le déjeuner des Français. De ce fait, fast-food rime aujourd'hui avec qualité. Plus qu'une tendance, le concept répond à une attente des consommateurs.

Huit Français sur dix souhaitent manger équilibré, c'est ce que révèle l'Observatoire de la sécurité alimentaire Ipsos. Avec un tiers des Français actifs déjeunant à l'extérieur, selon Girac Sic Conseil, et des consommateurs de plus en plus soucieux du contenu de leur assiette, le secteur de la restauration rapide s'adapte et de nouveaux concepts émergent. A l'ère des «cinq fruits et légumes par jour», le marché s'ouvre aux fast-foods gastronomiques, aux bars à soupes bio et aux smoothies, ces jus réalisés à partir de produits frais.

Un positionnement qui séduit

Présente sur le créneau depuis 1999, l'enseigne Vivre & Savourer comptabilise neuf adresses et annonce six ouvertures pour le premier semestre 2009. Pour Christophe Solleret, son créateur, «ce positionnement sur les fruits et légumes était risqué il y a dix ans, mais la croissance de l'enseigne nous a démontré que nous avions raison.» Même incertitude du côté de Franck Folliot lorsqu'il lance, en 2006, son enseigne Feel Juice Bar & Good Food, qui assied son concept sur les jus de fruits frais: «Le marché était encore vierge. Nous avons donc repensé ce concept anglo-saxon pour l'adapter aux consommateurs français en associant une offre qualitative en restauration avec des salades diététiques et des soupes.» La franchise, qui compte deux établissements, est sur le point d'en ouvrir deux autres et espère se développer à l'image des pionniers Cojean (13 unités) ou Bert's (30 unités). Egalement dans la course, le réseau Planetalis affiche un chiffre d'affaires en hausse de 15% pour les neuf points de vente ouverts en 2007. Tout en maintenant son ticket moyen autour de 5,60 Euros, contre 8 à 13 Euros en moyenne sur l'ensemble du marché, l'enseigne ouvre cette année une dizaine de restaurants dotés d'aménagements 100% écologiques. Un engagement supplémentaire pour l'enseigne qui reverse 0,5 Euros à un organisme de défense de l'environnement pour chaque menu acheté. Le «bien manger» s'inscrit dans une dynamique telle que le groupe Monoprix a même fait de sa gamme de sandwichs, salades et plats cuisinés Daily Monop'une enseigne à part entière. Ces produits, alliant fraîcheur et équilibre, sont ainsi vendus depuis 2007 dans six points de vente, dont quatre en propre. Souhaitant en faire un axe de développement prioritaire, le groupe prévoit trois à cinq ouvertures de franchises en 2009.

Loin du hamburger, les nouvelles franchises de fast-food se positionnent sur le créneau du bio et de la diététique.

@ FEEL JUICE BAR & GOOD FOOD

Loin du hamburger, les nouvelles franchises de fast-food se positionnent sur le créneau du bio et de la diététique.

Devenir franchisé du secteur

- Profil du franchisé
Entrepreneur avec expérience commerciale


- Investissement moyen
Entre 100 000 et 300 000 Euros


- Droits d'entrée
Entre 9 000 et 20 000 Euros


- Redevance annuelle
Entre 3% et 4% du CA


- Redevance publicitaire
Entre 1% et 2% du CA

Mot clés : euro |

Agathe Jaffredo