Mon compte Devenir membre Newsletters

La minceur prend du poids

Publié le par

La lutte contre le surpoids est devenue un enjeu de société majeur. Et le secteur des centres de minceur bénéficie de cette tendance. Mais si la demande progresse, les acteurs qui réclament leur part du gâteau sont aussi nombreux.

Une hausse de chiffre d'affaires (CA) de 30% et 22 ouvertures de centres en 2007 pour Hyper Minceur, presque 50% d'augmentation du CA et 12 ouvertures pour Theraform, 16% et 9 inaugurations pour Efféa: la minceur est une activité porteuse. Près de 20 millions de Français sont en surpoids, selon la dernière enquête ObEpi (épidémiologie de l'obésité) réalisée en septembre 2006 par l'institut Roche, l'Inserm, et l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris. Pour faire face à la demande, les centres spécialisés proposent plusieurs prestations: conseils nutritionnels, soins corporels et compléments alimentaires. Ils ont dû s'adapter à l'évolution de la demande, en grande majorité des femmes. «Leur objectif principal n'est plus la perte de poids, mais l'affinement de la silhouette et l'aspect des tissus», estime Claude Rodriguez, président du centre Hyper Minceur. Au palmarès des soins les plus prodigués, on compte désormais les «raffermissants», «anticellulite» et autres remodelants. La notion de bien-être a aussi fait son apparition. Ainsi, Physiomins a ajouté à sa gamme des soins davantage orientés vers la relaxation. De son côté, Efféa a redéfini son concept pour coller à cette tendance. «La décoration de nos centres était froide, avec une dominante de blanc donnant une connotation médicale. L'objectif était alors de souligner l'aspect professionnel de la méthode, et le respect de l'hygiène.», explique Isabelle Hotton, directrice marketing du réseau en France. Le nouveau concept architectural a adopté des couleurs plus chaudes, beige et chocolat, et des matériaux plus nobles, comme le bois wengé. «Nous avons voulu donner un aspect doux et féminin à notre marque, mais aussi une identité visuelle plus forte, avec notre logo, une grande tulipe .»

Un marché de plus en plus concurrentiel

Dans ce secteur très concurrentiel, une identité forte est en effet indispensable. Les grandes surfaces communiquent désormais sur leurs produits diététiques, et les appareils destinés à diminuer la masse graisseuse, comme Power Plate et Cellu M6, sont utilisés chez les esthéticiennes et les kinésithérapeutes. La valeur ajoutée des centres de minceur réside donc dans un concept global et dans le conseil. Hyper Minceur, par exemple, met à disposition de ses clients un magazine bimensuel. Autre atout: les centres intéressent des cibles jusque-là insensibles à leur discours. «Depuis deux ans, la clientèle masculine ose davantage pousser les portes de nos centres, note Claude Rodriguez. Nous avons donc créé des soins mixtes, comme l'épilation longue durée ou les soins du visage.»

Les soins les plus prodigués dans les centres de minceur sont les soins raffermissants et anti-cellulite.

@ HYPER MINCEUR

Les soins les plus prodigués dans les centres de minceur sont les soins raffermissants et anti-cellulite.

Devenir franchisé

- Profil recherché: commerçant.


- Investissement moyen (hors travaux): 25 000 Euros HT pour Hyper Minceur, 135 000 Euros pour Efféa


- Droits d'entrée: 7 500 Euros HT chez Hyper Minceur (surface de 50 m2), 17 500 Euros chez Efféa et 30 000 Euros chez Theraform


- Redevance annuelle: 3% du CA HT pour Hyper Minceur, 6% pour Efféa, 4 800 Euros HT pour Theraform

Mot clés : centre

A lire aussi

CELINE KELLER