Mon compte Devenir membre Newsletters

La franchise s'adapte à la crise

Publié le par

La Fédération française de la franchise vient de publier son enquête annuelle sur la franchise. Résultat : la crise n'a pas freiné le développement de la formule.

La crise a-t-elle impacté le secteur de la franchise ? Pas si Ton en croit Chantal Zimmer, déléguée générale de la fédération française de la franchise (FFF) : « La formule traverse plutôt bien la crise, car les franchisés se recentrent sur leur coeur de métier et bénéficient du savoir-faire de l'enseigne. » Cette observation se vérifie avec l'étude menée pour le compte de la FFF, à la veille de Franchise Expo (lire encadré). Le nombre de franchiseurs a augmenté de 11 % et, dans le même temps, le nombre d'adhérents a crû de 5 %, portant leur nombre à 51 600. Avec plus de 130 nouveaux réseaux et 2 500 nouveaux membres, la formule reste attractive. Par ailleurs, la franchise est synonyme de pérennité. En effet, quatre entreprises sur cinq franchissent la barre des cinq ans d'existence.

Toujours selon l'enquête, en moyenne, les revenus mensuels nets des franchisés ont légèrement diminué en 2009 (2 200 Euros, contre 2 400 Euros en 2008). Ils sont cependant supérieurs de 20 % à ceux des commerçants, artisans et chefs d'entreprise n'ayant pas opté pour un développement en réseau. Tout laisse donc penser que la franchise se porte comme un charme. Mais à y regarder de plus près, quelques zones d'ombre ternissent le tableau. En effet, la conjoncture frappe plus durement certains secteurs d'activité et la franchise n'y échappe évidemment pas. Alors que les secteurs du bio, du chocolat, de la fleur, du vin et de la restauration rapide enregistrent une croissance à deux chiffres, l'immobilier, le prêt-à-porter et la restauration à thème souffrent de plus en plus des changements de mode de vie des Français. Pour contourner la crise, les unités franchisées ont réduit leurs effectifs, passant de huit salariés en moyenne en 2008 à six en 2009. Les franchiseurs adaptent également leurs concepts, notamment en termes de superficie et de charges d'exploitation, avec la réduction de certains budgets comme la communication. Autre point noir : la demande d'emprunt ne cesse de prendre de l'ampleur. Trois franchisés sur cinq y ont recours pour le financement de leur projet. En moyenne, l'achat de la franchise est financé à 59 % par un prêt bancaire et 37 % par les apports personnels.

Franchise Expo

Du 14 au 17 mars,
Rens. : Franchiseparis.com
23 900 m2, 75 secteurs, 450 enseignes... La 29e édition de ce salon professionnel dédié au commerce organisé vous livre les clés pour créer ou reprendre un point de vente en réseau.
Prix : 28 Euros sur place
Porte de Versailles à Paris