La création d'entreprise ignore la crise

Publié par le

La crise aurait pu limiter les créations d'entreprise. Il n'en est rien. C'est même l'inverse qui se produit. Le nombre de «jeunes pousses» soutenues par France Initiative (réseau associatif de soutien et de financement de la création d'entreprises) a même crû de 10 % en 2009, par rapport à 2008. « La crise semble pousser les salariés et les chômeurs à se lancer dans leur propre projet, a expliqué Bernard Brunhes, président de France Initiative, lors de la conférence annuelle. Les banques étant plus frileuses à prêter, notre rôle est devenu plus important. » Sorte de marchepied vers l'emprunt bancaire, l'association finance les créations d'entreprises et les reprises par des prêts d'honneur. En 2009, ils ont été accordés à 15 000 personnes (dont 4 455 pour des reprises). Par ailleurs, 32% des entreprises aidées concernent des commerces. Ce pourcentage met en évidence le besoin de fonds du secteur dès la création de l'entreprise. France Initative a également insisté sur l'importance du parrainage. 8 200 parrains ont, cette année encore, accompagné les nouvelles entreprises dans leurs différentes démarches.

Sur le même sujet

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Actualités
Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat
Alexander Raths - Fotolia

Un entrepreneur sur quatre crée son entreprise dans l'artisanat

Par Amélie Moynot

Où en sont la création et la transmission d'entreprises artisanales en France en 2017 ? Un baromètre de l'Institut Supérieur des Métiers et [...]

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Actualités
La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?
Lotharingia - Fotolia

La fiscalité locale : un levier clé de l'attractivité du centre-ville ?

Par Pierre Lelièvre

Le déclin des centres-villes peut être, en partie, contré par l'action des élus sur la fiscalité des commerces et du logement selon des députés. [...]