Mon compte Devenir membre Newsletters

LES Trophées Commerce mag'

Publié le par

Cette année, Commerce Magazine fête les 15 ans de ses Trophées Commerce Magazine. Une quinzième édition qui met une nouvelle fois en lumière des hommes et des femmes passionnés par leur métier. La remise des trophées est fixée au 12 novembre. Qui sera, cette année encore, élu Commerçant de l'année? A vous de nous le dire!

Jeune entrepreneur ou dirigeant chevronné, tous partagent la même passion: le commerce de proximité. Mais seul l'un d'entre eux sera élu Commerçant de l'année 2012. Comme tous les ans, cette tâche difficile vous incombe! Les portraits des cinq candidats se trouvent dans les pages qui suivent. Vous avez jusqu'au 19 octobre pour voter et élire celui, ou celle, qui obtiendra cette distinction. Pour exprimer votre suffrage, il suffit de nous retourner le bulletin-réponse situé page 22 de ce numéro. Vous pouvez également voter en ligne, sur notre site dédié: http://trophees.commercemag.fr. Le nom du gagnant vous sera révélé le 12 novembre, lors d'une soirée exceptionnelle.

Parallèlement, des commerçants seront également récompensés pour des initiatives qu'ils ont menées tout au long de l'année à travers quatre catégories: Stratégie de développement, Développement durable, Concept original et E-commerce. Enfin, des associations de commerçants seront primées pour leurs actions et leur implication. Cette soirée n'a que deux raisons d'être: fêter votre profession et mettre en valeur les initiatives prises par vos pairs.

Pour qui allez-vous voter?

Mickaël Galateau (Galateau Coiffure), coiffeur à Limoges (Limousin)

Mickaël Galateau (Galateau Coiffure), coiffeur à Limoges (Limousin)

Vincent Guerlais (Guerlais SARL), chocolatier-pâtissier à Nantes (Loire-Atlantique)

Vincent Guerlais (Guerlais SARL), chocolatier-pâtissier à Nantes (Loire-Atlantique)

Olivier Reynal (Les Caves du Roussillon), caviste à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Olivier Reynal (Les Caves du Roussillon), caviste à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Camille Huyghes Despointes (Viens jouer à la maison), franchiseuse à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Camille Huyghes Despointes (Viens jouer à la maison), franchiseuse à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Jean-Sébastien Veilleux (La Canadienne SAS), commerçant textile à Lyon (Rhône-Alpes)

Jean-Sébastien Veilleux (La Canadienne SAS), commerçant textile à Lyon (Rhône-Alpes)

Un succès qui n'est pas tiré par les cheveux

Coiffeur par vocation, Mickaël Galateau est aujourd'hui l'un des symboles de la nouvelle vague des coiffeurs tendances. Retour sur son parcours et sa belle réussite.

Un coiffeur qui voit grand. Après avoir été professeur durant deux ans dans une grande école parisienne, Mickaël Galateau a décidé de retrouver ses racines en s'installant à son compte à Limoges, créant une école de coiffure itinérante. Rôle qu'il jumela avec la reprise des quatre salons de coiffure que possédait son père. Confiant des bénéfices que peuvent apporter les nouvelles technologies, Mickaël Galateau conçoit rapidement son propre site internet. « Nous avons été parmi les premiers à nous inscrire sur la Toile. On nous a même rapidement copiés », s'amuse-t-il. Mais son parcours ne s'arrête pas là. En 2004, il est repéré par la marque L'Oréal, qui fait de lui l'un de ses ambassadeurs à l'étranger. Tokyo, Barcelone, Singapour... Le coiffeur profite de ses déplacements pour se faire des contacts, et trouver des idées pour décorer ses propres salons. « Je ne veux pas que mes établissements soient comme partout en France. Coiffeur est un métier où il faut toujours évoluer », affirme-t-il. Parallèlement, parmi ses multiples prix, sa victoire aux Awards de la coiffure à Hollywood dans la catégorie Service à la clientèle lui apporte le soutien des médias. Un appui dont il profite avec intelligence. iPad à la disposition des clients, élaboration d'un dispositif numérique permettant de trouver la coupe de cheveux la mieux adaptée à son visage... Mickaël Galateau n'est décidément pas à court d'idées.

Camille Mordelet

CANDIDAT N° 1: Mickaël Galateau (Galateau Coiffure), coiffeur à Limoges (Limousin)

@ LEBEAULT STUDIO

CANDIDAT N° 1: Mickaël Galateau (Galateau Coiffure), coiffeur à Limoges (Limousin)

Repères

Raison sociale
Galateau Coiffure
- Activité
Coiffure
- Ville
Limoges (Limousin)
- Année de reprise
1996
- Dirigeant
Mickaël Galateau, 37 ans
- Effectif
20 personnes
- CA 2011
1 MEuros

Au sommet de la pièce montée

Vincent Guerlais est un acteur majeur du monde des chocolatiers-pâtissiers français. Quatre fois Award du chocolat, il ne se repose pas sur ses lauriers et place la communication en fer de lance du développement de son entreprise.

Vincent Guerlais l'affirme: il était « un chocolatier comme les autres » à la création de son entreprise, en 1997. Cependant, voyant son succès croître, il décide d'engager une agence de relations publiques en 2011. « Jusqu'ici, je ne m occupais pas de la communication de mon entreprise. Je préfère ce qui touche à la création. Mais contrôler l'image de mon commerce devenait vraiment important », explique-t-il. Une stratégie payante. Le bénéfice de chacune de ses trois boutiques a augmenté de 15 % l'année dernière. Ajoutez à cela l'ouverture d'un quatrième commerce, et le chiffre d'affaires de la marque décolle. De 2,3 millions d'euros en 2011, il est passé à 3 millions en 2012, soit + 30 % en un an. Mais la création reste le grand amour du dirigeant, qui participe à de nombreux concours, centrés sur l'aspect R «artistique» de son métier. Il remporte quatre fois l'Award du chocolat. «C'est un peu le Guide Michelin des chocolatiers. Cela permet de savoir si l'on est sur le bon chemin et d'évaluer la qualité de nos produits. »Vincent Guerlais a d'autres méthodes pour mettre en avant ses nouveautés : il organise des journées portes ouvertes à l'approche des fêtes de fin d'années et collabore avec des restaurateurs pour exhiber ses créations. Des cours de pâtisserie sont organisés depuis cinq ans pour le grand public. Dernière fierté du dirigeant : son site internet, devenu une plateforme d'e-commerce. Un atout à l'international puisque des Allemands, des Belges, ou encore des Anglais y passent commande. Le goût français s'exporte bien.

Camille Mordelet

CANDIDAT N°2: Vincent Guerlais (Guerlais SARL), chocolatier-pâtissier à Nantes (Loire-Atlantique)

@ JEAN-CHRISTOPHE LEROUX

CANDIDAT N°2: Vincent Guerlais (Guerlais SARL), chocolatier-pâtissier à Nantes (Loire-Atlantique)

Repères

- Raison sociale
Guerlais SARL
- Activité
Chocolaterie-pâtisserie
- Ville
Nantes (Loire-Atlantique)
- Année de création
1997
- Dirigeant
Vincent Guerlais, 38 ans
- Effectif
35 personnes
- CA 2011
3 MEuros

Grandir grâce à la franchise

Créé en 2008, le concept Viens jouer à la maison allie commerce et organisation d'activités pour les enfants. Un franc succès auprès des petits et des parents. Retour sur cette réussite, imaginée par Camille Huyghes Despointes.

«J'ai moi-même trois enfants, et l'un de mes premiers voeux en tant que mère est de savoir où les laisser lorsque je vais travailler. » C'est ce que dévoile Camille Huyghes Despointes, créatrice de Viens jouer à la maison. Rien de mieux qu'une mère pour comprendre les angoisses quotidiennes des parents. C'est dans cette optique qu'elle a mis au point un concept store comprenant à la fois des ateliers éducatifs pour les enfants de moins de 10 ans, mais aussi pour leurs parents. Chacun y trouve son compte: les enfants font de la gym, du théâtre et découvrent l'anglais, tandis que les parents s'exercent au yoga prénatal et au massage pour bébés. Des stages sont également organisés durant les vacances scolaires, et les week-ends passent au rythme des goûters d'anniversaire. Une idée qui appelle bien vite à créer sa propre franchise, à raison d'un apport de 80 000 euros par franchisé. « Je trouve ce concept bien plus intéressant que la simple ouverture de succursales. Au moins, nous nous retrouvons entre entrepreneurs », explique-t-elle. Aujourd'hui, le bouche à oreille fonctionne à plein régime, et le temps où il fallait tracter dans les rues est terminé. « Certains enfants reviennent d'une année sur l'autre. Et soudain, nous voyons arriver les petits frères et petites soeurs », s'amuse-t-elle. Trois ans après les débuts de l'entreprise, le succès est bien là. Sept magasins en franchise ont déjà ouvert, et trois autres sont prévus pour 2013. Pour la plus grande joie des parents et des enfants.

Camille Mordelet

CANDIDATE N°3: Camille Huyghes Despointes (Viens jouer à la maison SAS), franchiseuse à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

CANDIDATE N°3: Camille Huyghes Despointes (Viens jouer à la maison SAS), franchiseuse à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Repères

- Raison sociale
Viens jouer à la maison SAS
- Activité
Commerce de détail spécialisé
- Ville
Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
- Année de création
2008
- Dirigeante
Camille Huyghes Despointes, 34 ans
- Effectif
10 salariés
- CA 2011
419 kEuros

Un grand cru du management

Reprendre l'entreprise familiale est chose commune. En doubler le chiffre d'affaires est une performance. C'est le pari réussi par Olivier Reynal, dirigeant des Caves du Roussillon.

Créé en 1966, le commerce Les Caves du Roussillon a constamment axé ses efforts dans un seul domaine: la vente des vins et des millésimes des Pyrénées-Orientales. Cette spécialisation a toujours été un bon moyen d'attirer les amoureux des crus de la région, confiants dans les conseils prodigués par les vendeurs. Lorsqu'Olivier, fils du fondateur, reprend l'affaire en 2003, cette ligne de conduite n'est pas modifiée. Cependant, il met en place une nouvelle politique de management, qui lui a notamment valu de recevoir le Mercure d'or 2012, décerné par l'Assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI). Cette récompense n'est pas tombée du ciel. Pour ce commerçant, qui ne sait ni lire, ni écrire, pallier ses faiblesses était une nécessité. « Je m'oblige à effectuer au moins une formation par an, que ce soit dans le management, ou même l'informatique », explique-t-il. Des formations qui ont fortement inspiré Olivier Reynal pour motiver son équipe. Donner de l'importance aux voix de ses employés et booster leur esprit de compétition a, selon lui, permis de « créer une équipe soudée et motivée, où l'honnêteté est une ligne de conduite ». Stratégie payante: le chiffre d'affaires de la société a doublé en l'espace de six ans, passant de 1,88 million d'euros en 2005, à 3,76 millions en 2011. Mais le dirigeant ne compte pas s'arrêter là. Il espère dépasser les 5 millions d'euros dès 2013, et prévoit de reprendre en main l'entreprise de l'un de ses pairs située dans une autre région.

Camille Mordelet

CANDIDAT N°4: Olivier Reynal (Les Caves du Roussillon SARL), caviste à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

CANDIDAT N°4: Olivier Reynal (Les Caves du Roussillon SARL), caviste à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Repères

- Raison sociale
Les Caves du Roussillon SARL
- Activité
Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
- Ville
Perpignan (Pyrénées-Orientales)
- Année de reprise
2003
- Dirigeant
Olivier Reynal, 53 ans
- Effectif
10 personnes et 2 apprentis
- CA 2011
3,76 MEuros

Un dur à cuir du prêt-à-porter

Jean-Sébastien Veilleux a repris l'affaire familiale La Canadienne en 2003. Depuis, l'entreprise de prêt-à-porter a quasiment doublé son chiffre d'affaires, tout en ouvrant trois nouvelles boutiques à travers la France.

Qui a dit que le cuir et la fourrure étaient démodés? Certainement pas Jean-Sébastien Veilleux, dirigeant de La Canadienne: « Je n'ai jamais vendu autant de cuir que depuis deux ans. Il y a eu un récent regain d'intérêt pour la matière de la part des grands noms de la mode », confie-t-il. Un engouement sur lequel le dirigeant a parfaitement surfé. La société s'est adaptée pour que ses produits plaisent à toutes les personnalités et à tous les porte-monnaie. Si l'univers du cuir et de la fourrure est moins ostentatoire et moins cher qu'autrefois, l'entreprise a su diversifier son offre en multipliant les couleurs, matières et formes proposées. Une évolution qui s'affiche également sur Internet. A la création du site marchand, en 2004, le but consistait davantage à afficher une vitrine sur la Toile qu'à développer une activité de vente en ligne. De 50 produits exposés à l'époque, La Canadienne est aujourd'hui passée à 2 000. « Au début, je faisais les paquets d'expédition moi-même. Il y en avait un par semaine. Maintenant, il y a près de 200 envois par jour », s'étonne encore Jean-Sébastien Veilleux. Quant au chiffre d'affaires, il a quasiment doublé en l'espace de neuf ans pour atteindre près de 6 millions d'euros. Déjà implanté dans sept points de vente, le dirigeant ne compte pas s'arrêter là. Paris se révèle être un terrain de chasse plein de promesses pour son activité, lui donnant également des idées de développement à l'international.

Camille Mordelet

CANDIDAT N°5: Jean-Sébastien Veilleux (La Canacienne SAS), commerçant textile à Lyon (Rhône-Alpes)

CANDIDAT N°5: Jean-Sébastien Veilleux (La Canacienne SAS), commerçant textile à Lyon (Rhône-Alpes)

Repères

Raison sociale
La Canadienne SAS
- Activité
Vente spécialisée dans le prêt-à-porter cuir et fourrure
- Ville
Lyon (Rhône-Alpes)
- Année de reprise
2003
- Dirigeant
Jean-Sébastien Veilleux, 36 ans
- Effectif
30 personnes
- CA 2011
5,8 MEuros

REGLEMENT DE L'ELECTION DU COMMERCANT DE L'ANNEE 2012

Article 1
Contexte. Commerce Magazine organise un concours intitulé
«L'Election du Commerçant de l'année».
Article 2
Principe. Le principe du concours est de voter, parmi cinq commerçants sélectionnés, pour les trois dont le savoir-faire, l'intelligence stratégique et la réussite font figure d'exemple.
Article 3
Durée. Le concours se déroulera du 7 septembre au 19 octobre 2012, date limite de clôture des votes sur Internet: http://trophees.commercemag.fr. Toutefois, si les circonstances l'exigent, Commerce Magazine se réserve le droit d'interrompre, de modifier, de reporter ou d'annuler cette opération ainsi que les modalités afférentes, sans que sa responsabilité puisse être
Article 4
Modalités de participation. La participation est ouverte à tous les lecteurs de Commerce Magazine (abonnés ou non), ainsi qu'à toute autre personne, hors collaborateurs des sociétés (mère ou filiale) des personnalités nommées. Un seul vote par personne sera admis. La date de clôture des votes est fixée au 19 octobre 2012.
Article 5
Méthodologie.
- Sélection des candidats
La rédaction de Commerce Magazine a sélectionné 5 candidats en fonction des critères suivants:
- savoir-faire ;
- intelligence stratégique ;
- réussite.
- Vote des lecteurs
Pour effectuer leur vote, les lecteurs devront voter en ligne depuis le site internet http://trophees.commercemag.fr ou au moyen du bulletin de vote figurant dans le présent magazine.
Les bulletins devront être retournés à:
Editialis - Commerce Magazine
Election du Commerçant de l'année
160 bis, rue de Paris
92645 Boulogne-Billancourt Cedex
- Classement final
Les commerçants se verront attribuer 5 points pour ceux cités en n° 1, 3 points pour ceux cités en n° 2 et 1 point pour ceux cités en n° 3. Le vainqueur sera celui qui aura obtenu le plus grand nombre de points. En cas d'ex aequo, le vainqueur sera celui qui aura été cité le plus grand nombre de fois en n° 1.
Article 6
Remise du prix. Le prix sera décerné au cours de la soirée des Trophées Commerce Mag' qui se tiendra le 12 novembre 2012 à Paris.
Article 7
Acceptation. Le fait de participer à la présente opération implique l'acceptation du règlement dans toutes ses conditions et la renonciation à tout recours contre cette opération, ses modalités d'exécution et les organisateurs.