Mon compte Devenir membre Newsletters

L'occasion grimpe en flèche

Publié le par

S'il n'a pas toujours eu bonne réputation, le marché de l'occasion est désormais synonyme d'achat malin et séduit une part grandissante de la population. Mais la concurrence est rude et contraint les enseignes à multiplier leurs services.

Un Français sur trois a déjà acheté un bien d'occasion. Et cette proportion est encore appelée à augmenter, selon une étude BVA réalisée en février 2007 pour l'enseigne de dépôt-vente Troc.com (anciennement Troc de l'Ile).

Si près de la moitié des transactions s'effectue via Internet, la hausse se vérifie également au niveau des réseaux de franchise. Les particuliers souhaitant revendre un bien ont le choix entre deux formules: l'achat-vente, pour lequel les boutiques règlent l'article dès son dépôt, et le dépôt-vente, qui reverse une partie du prix de l'objet après sa revente. 2008 est une année faste pour ces deux types de franchise: l'achat-vente verra l'ouverture de 14 nouveaux magasins chez Cash Converters d'ici à la fin de l'année, 2 chez Easycash, 11 chez Cash Express. Côté dépôt-vente, 11 inaugurations ont eu lieu sous l'enseigne Troc.com.

Un marché popularisé par le Web

Plusieurs facteurs entrent en jeu pour expliquer cet engouement. «C'est d'abord une conséquence de l'accumulation et de l'encombrement croissants des objets de toutes sortes dans les foyers», argumente le sociologue Gérard Mermet. Il évoque aussi l'accélération du progrès technologique, qui entraîne une obsolescence de plus en plus rapide de certains équipements, notamment informatique. «Les sites Internet eBay ou Price Minister ont fait découvrir le monde de l'occasion et son aspect ludique, ajoute Georges Yana, président de Troc. com. Ils ont décomplexé les consommateurs vis-à-vis du marché de l'occasion, longtemps victime d'une mauvaise réputation.» Un phénomène encore amplifié par le climat économique morose, selon Jérôme Taufflieb, président d'Easycash. Mais si la conjoncture est favorable à ce type de points de vente, les enseignes se doivent d'innover pour faire face à la concurrence, de plus en plus importante. Ainsi, Cash Express surfe sur la renommée d'eBay en créant «Drop express». L'enseigne se charge de la mise en vente, sur le site d'enchères, des produits de ses clients. Troc.com investit également le Web en lançant, en mars, son site marchand, qui permet aux acheteurs d'acquérir leurs articles en ligne. De leur côté, Cash Converters et Easycash développent un nouveau format de point de vente, d'une surface plus réduite, environ 100 m2 au lieu de 300 m2, plus adaptés au centre-ville.

Les produits vite obsolètes, comme le matériel informatique et les téléphones, sont très présents sur le marché de l'occasion.

@ CASH EXPRESS

Les produits vite obsolètes, comme le matériel informatique et les téléphones, sont très présents sur le marché de l'occasion.

Devenir franchisé

- Profil recherché:
Entrepreneurial, avec expérience commerciale


- Investissement moyen:
Entre 50 000 et 150 000 Euros selon la surface


- Droits d'entrée:
Entre 10 000 et 33 000 Euros


- Redevance annuelle:
A partir de 12 000 Euros


- Redevance publicitaire: Jusqu'à 2,5% du CA