Mon compte Devenir membre Newsletters

L'e-commerce est un jeu d'enfant

Publié le par

KidsLoveDesign.com, site créé en 2008, fait figure de référence dans le monde des meubles design pour les enfants. Et ce, grâce à l'implication de sa créatrice, Sabine Herbeth. Elle a su marier technique marketing, e-commerce et proximité.

Sabine Herbeth voulait du design pour la chambre de ses enfants. Ne trouvant pas son bonheur chez les distributeurs, elle flaire la bonne idée et crée KidsLoveDesign.com. Pour avoir une chance de toucher le plus grand nombre de clients, malgré un positionnement pointu, la jeune femme se lance d'abord sur le Web. « Mais très vite une grande frustration est arrivée, explique-t-elle. Tout d'abord de la part de nos clients. Ils étaient nombreux à souhaiter voir les produits avant de les acheter. Et de ma part également, car je voulais avoir plus d'échanges avec ma e-clientèle. »

C'est pour cette raison que la commerçante ouvre, en 2010, son magasin en dur, à Divonne-les-Bains, près du lac de Genève. La Suisse étant plutôt pauvre sur ce type de produits et souffrant de droits d'importation importants, la boutique ne tarde pas à se faire un nom. Aujourd'hui, elle réalise 35 % de ses ventes en magasin et 65 % sur le site, qui est consulté par plus de 1 000 visiteurs uniques par jour. Des e-clients au pouvoir d'achat élevé, puisque leur panier moyen s'élève à 200 euros. Le site propose une gamme de produits large, allant d'un joli doudou à 30 euros, à des meubles permettant de transformer la chambre de son enfant en haut lieu du design pour près de 3 000 euros.

Pour en arriver là, la jeune femme n'a pas compté ses heures. Elle a réfléchi, seule, au design et à l'ergonomie de la plateforme. Elle a créé le logo et surtout, elle renseigne et met à jour régulièrement ses fiches produit. «A l'époque, trouver les designers a pris du temps. Aujourd'hui, ce sont eux qui viennent me voir », précise Sabine Herbeth. Elle a également opté pour une solution clés en main pour réaliser son site. La raison: pouvoir tout gérer par elle-même. Un choix qu'elle ne regrette pas puisque, selon la commerçante, « le système est facile à utiliser et a permis de réaliser le site que je souhaitais ». Cependant, après quatre ans d'existence, la formule commence à montrer ses limites. La solution clés en main ne permet pas, en effet, d'ajouter de fonctionnalités. De plus, le marché s'est développé et de nouveaux concurrents sont apparus. D'où l'importance pour KidsLoveDesign.com de rester à la pointe. Le site pour enfant va devoir grandir.

Repères

> Raison sociale: SARL Kids Love Design
> Année de création du site: 2008
> CA: NC 65 % en ligne, 35 % au magasin
> Fréquentation: 1 000 visiteurs uniques par jour
> Panier moyen: 200 euros
> Investissement: 50 euros HT par mois
> Effectif: 1 personne

Un site facile à vivre

Avec près de 700 références, la commerçante a dû créer un site facile à consulter. Elle a alors parcouru la Toile pour s'inspirer de l'ergonomie web de certains portails concurrents. Résultat: les produits sont visibles sur une ligne verticale en haut de la page et rangés par famille (mobilier, décoration, jouets...). Il suffit à l'internaute de cliquer sur les menus déroulants correspondant à chaque famille pour faire défiler les différentes catégories de produits. Une fois la page choisie, les objets sont mis en situation via un large bandeau d'ouverture. Les fiches produit, quant à elles, se suivent, photos à gauche, informations à droite. Ce qui frappe, c'est que rien n'est figé. Une réussite qui ne doit rien au hasard. Sabine Herbeth vient notamment de revoir sa catégorie Mobilier. «J'avais un item «lit» et je me suis rendu compte que l'internaute était vite perdu La raison? Un berceau et un lit d'adolescent, ce n'est pas pareil» Elle a donc créé de nouvelles catégories pour que chacune ne contienne pas trop de fiches produit. Aujourd'hui, tout est plus clair.

Une politique tarifaire maîtrisée

Carte bleue, chèque, Paypal, virement bancaire, Sabine Herbeth donne toutes les possibilités de règlement à ses clients. Elle ne prend cependant aucun risque, puisque la commande n'est traitée qu'une fois le paiement reçu. Elle est aussi très claire en ce qui concerne les prix de ses articles. Elle fixe les tarifs en fonction de ceux conseillés par le fabricant. Et fait la même chose durant les soldes. Le design pour enfant est encore un petit monde où la concurrence déloyale est prohibée.

Un marketing réfléchi

Sabine Herbeth met à jour la page d'accueil régulièrement avec les nouveautés ou les produits plus saisonniers. Un travail colossal. La dirigeante estime que cette tâche lui a pris tout son temps depuis la création du site. Mais c'est à ce prix qu'une enseigne acquiert de la notoriété sur la Toile. Car le référencement naturel sur Google est d'autant plus précis que les mises à jour d'un site sont régulières. Or, ce moteur de recherche draine de nombreux clients sur KidsLoveDesign.com.
Elle édite également une newsletter au rythme des nouveautés, toutes les six semaines environ. Son blog regorge, quant à lui, d'idées issues des internautes et de photos des meubles installés chez ses clients. La jeune femme n'a pas non plus hésité à développer sa présence sur Facebook où elle met en avant les designers qui lui tapent dans l'oeil. La commerçante crée ainsi différentes entrées dans le monde de KidsLoveDesign.com.

Une logistique sans souci

La boutique en dur possède sa propre zone de stockage en sous-sol et dans un entrepôt à proximité. Le site repose, lui, sur un centre logistique, qui dispose d'un stock relativement faible. Le but étant de travailler en flux tendu à cause du prix élevé des meubles. Sabine Herbeth ne gère donc pas ses colis. Ils arrivent et repartent directement du centre logistique. Le coût du service: un pourcentage du chiffre d'affaires, proportionnel au nombre d'envois et de réceptions de colis. Tout dépend donc de l'activité du site marchand. Cela lui permet de proposer une grille tarifaire très claire, accessible sur ses fiches produit. Les frais de port sont calculés en fonction du poids des colis et de la zone de livraison, en toute transparence. Par exemple, pour le lapin peluche en tricot coloré, qui pèse 490 g, le coût de livraison est de 7,30 euros pour la France. Pour un lit bébé, avec un poids de colis de 40 kg, le coût de la livraison est de 35 euros en France.