Mon compte Devenir membre Newsletters

L'autodidacte de la décoration

Publié le par

Diversification. Amoureuse de sa région d'origine, Isabelle Courbon a repris un ancien hôtel pour y installer sa boutique de décoration, avant d'y lancer cet été un salon de thé.

De la comptabilité au salon de thé, il n'y a qu'un pas. Enfin, un pas de géant qui a duré presque vingt ans pour Isabelle Courbon, comptable de formation. Cette jeune femme n'a pas hésité à s'installer à la campagne, à 20 kilomètres de Saint-Etienne, et à reprendre un hôtel à l'abandon. «A Saint-Genest-Malifaux, nous sommes situés à 1 000 mètres d'altitude. Rares sont ceux qui veulent s'installer à cette hauteur!», sourit la commerçante. Pour y arriver, peut-être faut-il avoir un attachement particulier pour cette région du Parc du Pilat où les commerces ferment progressivement. «J'ai commencé à travailler dans le village en 1993, et je ne l'ai pas quitté », confie Isabelle Courbon, qui a débuté en tenant la comptabilité d'une boutique d'électroménager-dépannage. «En 2004, j'ai saisi l'opportunité de devenir commerçante à plein-temps, dans un domaine qui me correspondait: la décoration. » Sur 70 m2 de surface, la boutique IDKDO vend des articles pour bébé, des luminaires, du petit électroménager... avec un souci de qualité et d'originalité.

@ ELODIE PILON

Isabelle Courbon Dirigeante d'IDKDO

« Mes clientes aiment se retrouver dans ma boutique pour bavarder. Cela m'a donné l'idée de lancer un salon de thé. »

Des chambres d'hôtes en vue

«Je me suis formée seule à ce secteur, j'ai fréquenté des salons professionnels tels que Maison et Objet et, surtout, je référence les articles que mes clients attendent. » Machine à fabriquer des sodas «maison», vaisselle décorative, textiles modernes: IDKDO sort des sentiers battus. A tel point que le commerce devient un lieu de rencontre et de discussion pour les clientes. «Cela m'a donné l'idée de lancer un salon de thé », souligne Isabelle Courbon. En 2011, elle investit dans un petit immeuble de deux étages, ancien café-hôtel des années 1920. Au rez-de-chaussée, elle transfère sa boutique qui compte désormais 90 m2. Au premier étage, un salon de thé ouvrira cet été. «L'idée est de créer un lieu différent des bar-tabac, sans alcool, avec des pâtisseries et une ambiance féminine », dévoile la commerçante. Quant au dernier étage, il abritera trois chambres d'hôtes l'an prochain. Récompensée par un Mercure d'Or en 2011 pour cette initiative de dynamisation du commerce rural, Isabelle Courbon y voit surtout un acte logique. «Quand on aime une région, on a envie de la préserver et de la faire découvrir», conclut-elle.

Bio

> 1971 Naissance à Saint-Etienne (Loire).
> 1992 BTS de comptabilité.
> 1993 Commence à travailler à Saint-Genest Malifaux (Loire).
> 2004 Crée IDKDO.
> 2011 Obtient un Mercure d'Or de l'ACFCI.
> 2012 Obtient un Challenge du commerce de la CCI de Saint-Etienne.