Mon compte Devenir membre Newsletters

Imprimante de tickets: optimisez vos transactions

Publié le par

Equipement. Du choix de votre imprimante de caisse va dépendre, notamment, la fluidité des transactions et donc la qualité de votre relation client. Choisissez-en une adaptée à vos besoins. Explications.

Il est midi et demi et la queue s'allonge à la caisse de Xavier R., boulanger à Lyon, La raison? Une imprimante de tickets vieillissante. Pourtant, un encaissement rapide et fluide est essentiel pour soigner sa relation client. Appréciée en millimètres par seconde, la vitesse d'impression est, en effet, un paramètre important, notamment dans certains secteurs d'activité. «Pour les commerces qui connaissent des heures de pointe, comme dans les métiers de bouche, ce critère est à prendre en considération», estime Jean-Claude Ermenault, directeur des technologies de l'information et de la communication (TIC) au Centre d'études et de formation des assistants techniques du commerce des services et du tourisme (Cefac). Ainsi, selon votre métier, vous pouvez vous satisfaire d'une imprimante matricielle, plus lente que les thermiques, ou jet d'encre. Technologiquement les plus anciennes, les modèles matriciels, c'est-à-dire à aiguilles, fonctionnent avec un ruban encreur. Ils présentent un deuxième inconvénient majeur: ils sont bruyants, ce qui peut être gênant dans une surface de vente. «Nous proposons les imprimantes matricielles principalement à des commerçants comme les restaurateurs qui peuvent les installer facilement à l'écart des clients», souligne d'ailleurs Elodie Metais, conseillère de vente B to B chez Surcouf, à Paris. En revanche, ces modèles sont peu coûteux à l'achat (entre 200 et 300 euros hors taxes) et surtout très fiables.

La suprématie des imprimantes thermiques

Pour un prix légèrement supérieur, de 200 à 600 euros HT, vous pouvez doter votre magasin d'une imprimante thermique. Elle fonctionne à partir d'un support traité qui noircit par réaction chimique sous l'effet de la chaleur. «C'est l'équipement le plus fréquemment utilisé dans les petits commerces», constate Elodie Metais de Surcouf. Les raisons de leur succès? Silencieuses, elles ne nécessitent ni ruban encreur, ni cartouche spécifique et s'avèrent donc économiques à utiliser. Seul consommable: le papier thermique plus cher à l'achat (à partir de 1,80 euro HT la bobine) que le papier ordinaire. Autre inconvénient: la durée de vie du ticket est moins longue, l'encre s'effaçant plus vite. Prenez garde si vous l'utilisez comme garantie. Conseillez vos clients de ne pas trop les manipuler et de les conserver ailleurs que dans leur portefeuille. Si vous souhaitez aposer votre logo en couleur sur le ticket de caisse, l'impression bicolore est possible en noir et rouge, noir et bleu ou encore noir et vert. Néanmoins, cette demande nécessite, là encore, un papier spécifique difficile à trouver et onéreux. «En outre, la vitesse d'impression est divisée par deux, précise Thierry Rohart, chef de marché point de vente chez Epson. Si la couleur est importante pour le commerçant, il vaut mieux qu'il se dirige vers les modèles jet d'encre, par exemple.» Ces dernières réalisent l'impression par projection d'une encre liquide sur le document. Ces modèles permettent, ainsi, l'impression d une grande précision et en couleur, idéale pour les codes-barres et les logos. Cependant, les cartouches d'encre sont onéreuses, de 15 à 30 Euros HT l'unité. Assez chères à l'achat également (plus de 600 Euros HT), ces imprimantes ne sont pas répandues dans les petits commerces, notamment parce qu'elles ne sont pas adaptées à leurs besoins. De plus, les solutions logicielles des équipements des commerçants ne le sont pas plus.

Elodie Métay
Magasin Surcouf

«Silencieuse, l'imprimante thermique est le modèle le plus répandu dans les petits commerces.»

Notre séléction d'imprimantes

Star SP700 de Star Micronics

Cette imprimante matricielle peut éditer 13 reçus de 20 lignes par minute. Peu encombrante, elle fonctionne aussi bien horizontalement que verticalement. Interfaces de communication disponibles: parallèle, série et USB. Ethernet et Wi-Fi existent en option.
Prix: 205 Euros HT

Telesto d'Axtohm

Idéale pour les commerces éditant moins de 200 tickets par jour, cette imprimante thermique est compacte et simple à utiliser. Elle imprime 130 mm par seconde. Choix de couleurs de couvercle. Existe en version double interface en standard (série et USB) ou Bluetooth et USB.
Prix: à partir de 240 Euros HT

ODP 200 d'Aures Technologies
Design original et coloré pour cette imprimante thermique qui affiche une vitesse de 150 mm/sec. Elle imprime des tickets de largeurs différentes. Huit couleurs possibles pour le capot amovible. Interfaces de communication disponibles: parallèle, série, USB, ethernet ou wi-fi.
Prix: à partir de 240 Euros HT

Apos Premium II d'Axiohm
Les atouts de cette imprimante thermique sont sa robustesse et sa fiabilité: elle pourrait imprimer 170 km de papier. Côté vitesse, comptez 170 mm/sec. Enfin, elle est garantie 15 ans. Double interface en standard (série et USB).
Prix: à partir de 330 Euros HT

TM-T70 d'Epson

Idéale pour ceux qui ne souhaitent - ou ne peuvent pas encombrer leur comptoir, cette imprimante thermique s'encastre dans un meuble et débite les tickets par la façade avant. Cousine de la version TM-T88, elle est compacte et rapide (170 mm/sec). Interfaces disponibles: USB, série et parallèle, avec ethernet et wi-fi en option.
Prix: à partir de 338 Euros HT

Okipos 411 d'Oki Printing Solutions

Ce modèle thermique peut imprimer jusqu'à 220 mm/sec. Il se pose indifféremment en horizontal ou vertical et se fond dans l'environnement grâce à sa coque amovible (trois couleurs au choix). Interfaces: série & USB de standard. Une version parallèle existe également.
Prix: à partir de 339 Euros HT

TM-T88IV d'Epson
La quatrième génération de cette imprimante thermique voit son design retravaillé et sa vitesse améliorée (200 mm/sec). Elle offre la possibilité d'imprimer en bicolore. La fixation murale est en option. Trois interfaces en standard: USB, série et parallèle. Ethernet et wi-fi sont en option.
Prix: à partir de 400 Euros HT

TM-J2100 d'Epson
Pratique, cette imprimante jet d'encre dispose de quatre cartouches d'encre: rouge, bleu, vert et noire. Elle imprime logos, codes à barres et coupons avec une grande lisibilité. Elle affiche une vitesse de 150 mm/sec. Interface de communication en série ou parallèle, avec USB ethernet en option.
Prix: à partir de 697 Euros HT

USB, série ou parallèle ?

Une fois votre choix technologique fait, prenez également en compte les caractéristiques des modèles. Premier point à vérifier: la compatibilité des interfaces de communication de l'imprimante avec votre terminal point de vente et/ou votre ordinateur. Là encore, trois possibilités s'offrent à vous: des ports série, parallèles ou des ports USB. «Aujourd'hui, l'interface série représente 80% de la demande», précise Thierry Rohart chez Epson. Elle permet, en effet, une connexion sécurisée, grâce à une fixation par vis. Le port USB, qui a de plus en plus le vent en poupe, permet, quant à lui, une transmission des données plus rapide. Le port parallèle est de moins en moins usité. Ensuite, si vous devez relier plusieurs postes à l'imprimante, optez pour une version Ethernet. Pour Jean-Claude Ermenault du Cefac, la connexion filaire est alors à privilégier: «Elle est plus stable que les technologies sans fil, wi-fi ou bluetooth». La liaison par bluetooth est d'ailleurs très limitée: la distance entre l'imprimante et son terminal de connexion ne doit pas excéder deux mètres. Pensez enfin à vérifier la compatibilité de l'imprimante avec votre système d'exploitation, surtout s'il s'agit de Windows Vista. «Tous les drivers - c'est-à-dire des programmes qui servent d'intermédiaire entre un logiciel et un matériel- n'existent pas à ce jour», souligne Jean-Claude Ermenault du Cefac. Dernier critère à prendre en compte: songez à la façon dont vous allez utiliser votre imprimante. Chaque modèle s'adapte à des besoins et contraintes spécifiques. Besoin d'une imprimante orange pour être en harmonie avec votre magasin? Il existe des versions colorées avec capots amovibles. Vous n'avez pas de place sur votre comptoir? Optez pour un modèle facilement encastrable ou qui s'accroche au mur.

Idée
Et pourquoi pas une imprimante multifonction?

Changer de matériel peut être l'occasion de s'équiper d'une imprimante multifonction qui édite à la fois les tickets de caisse, les chèques et les factures. Une solution intéressante si vous encaissez beaucoup de chèques et que votre terminal de point de vente ne propose pas cette fonction. Mais l'investissement est plus conséquent, comptez alors de 600 à 900 euros HT.