Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils sont le levain de l'apprentissage

Publié le par

Guy et Pascale Burggraeve aiment transmettre aux jeunes leur passion pour la boulangerie-pâtisserie. Ils s'impliquent depuis trois ans en prenant en charge des apprentis. Une bonne façon également d'assurer la relève.

« Il n'y a pas que le bac dans la vie! » Tel est le credo de Guy et Pascale Burggraeve, à la tête d'une boulangerie-pâtisserie à Croix, dans le Nord. Installés à leur compte depuis 2006, ils emploient des apprentis depuis trois ans et ont déjà formé 14 jeunes! Tout n'est pas rose pour autant. La boulangère regrette, par exemple, les difficultés à recruter des personnes motivées par la vente. « C'est pourtant un métier passionnant et plein d'avenir », défend-elle. Ainsi, tous les moyens sont bons pour y parvenir. La chambre des métiers, les centres de formation des apprentis (CFA), la mairie, voire une petite annonce sur LeBonCoin.fr sont autant de pistes pour trouver des candidats. « Nous croyons à la formation par l'alternance pour transmettre notre métier. D'autant plus que les jeunes qui persévèrent chez nous sont tous diplômés. Et quand c'est possible, embauchés en interne », explique Pascale Burggraeve.

Former des apprentis est un véritable sacerdoce. Cela demande un peu d'organisation, notamment lorsque les jeunes sont à l'école et que l'effectif de la boulangerie est, par conséquent, réduit. Mais le couple est désormais bien rodé: lui est maître d'apprentissage pour l'atelier, elle pour la vente. Et l'un comme l'autre aiment « la formation à l'ancienne: stricte mais juste». Ils passent du temps pour préparer un parcours pertinent à leur alternant. Y compris pour la partie vente. « Cela ne s'improvise pas, rappelle Pascale Burggraeve. Il faut savoir prendre en charge le client et bien connaître son produit pour pouvoir le conseiller selon ses besoins.»

Repères

- Raison sociale: Boulangerie Burggraeve
- Activité: Boulangerie-pâtisserie
- Ville: Croix (Nord)
- Année de reprise: 2006
- Dirigeants: Guy Burggraeve, 44 ans, Pascale Burggraeve, 43 ans, conjointe collaboratrice
- Effectif: 12 personnes
- CA 2011: NC

En boutique ou au pétrin, les apprentis sont totalement impliqués dans l'activité de la boulangerie.

En boutique ou au pétrin, les apprentis sont totalement impliqués dans l'activité de la boulangerie.

Un véritable atout pour le commerce

Embaucher un apprenti représente également un coût pour l'entreprise. «Reste qu'il ne faut pas recruter un jeune pour obtenir les aides de l'Etat », affirme Pascale Burggraeve. D'autant plus qu'elles ne couvrent au maximum que 50 % de la dépense. Les dirigeants rémunèrent leurs apprentis environ 300 euros par mois pour ceux qui sont en première année. La rémunération monte à 75 % du Smic, soit près de 900 euros, pour les apprentis en troisième année. Enfin, Pascale Burggraeve rappelle également « qu'un apprenti est un vrai plus pour la vente ». Autant de petites mains qui permettent aux vendeuses de passer plus de temps avec leurs clients, puisqu'elles ne vont plus chercher les commandes, ni trancher le pain. « Le petit plus client dans notre boulangerie, ce sont les apprentis! », conclut la patronne.