Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils rendent leur pâtisserie accessible aux handicapés

Publié le par

Monique et Philippe Guilbert ont profité de travaux à effectuer dans leur boutique, située à Valenciennes, pour en faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite. Une initiative remarquée par les clients et valorisée par une association spécialisée.

Aujourd'hui, quand un client entre dans la pâtisserie La Gourmandine, à Valenciennes, il n'a pas besoin de pousser la porte, qui s'ouvre automatiquement, ni de gravir des marches, puisqu'un plan incliné le mène à l'intérieur. Autrement dit, c'est un commerce accessible aux personnes à mobilité réduite (personnes âgées, en fauteuil roulant, etc.). En mai 2007, les gérants, Monique et Philippe Guilbert, souhaitent effectuer des travaux dans leur boutique, pour la moderniser, réaménager l'espace de préparation et s'équiper d'une chambre froide. Sensibilisés à la problématique des handicapés, ils profitent de l'occasion pour la rendre plus facile d'accès. «Mon père étant contraint de se déplacer en fauteuil roulant depuis quelques années, je me suis rendu compte des difficultés permanentes rencontrées par les personnes à mobilité réduite», témoigne Philippe Guilbert. Le commerçant se rapproche alors d'une association, le Chat (Collectif handicap et accessibilité pour tous), dont il connaît le responsable à Valenciennes, afin de connaître les critères indispensables pour faire de la Gourmandine un commerce accessible. Avec cet objectif en tête, le couple fait appel à Wimag, une société belge spécialisée dans l'aménagement des commerces de bouche. Sur un investissement global de 360 000 euros hors taxes, 6 000 y sont consacrés: outre les portes automatiques et le plan incliné, Philippe et Monique Guilbert ont mis en place des comptoirs sur mesure, pour présenter leurs produits à un niveau plus bas (70 cm de hauteur au lieu de 1,10 m), visibles par une personne assise. Ils ont également réservé un espace suffisant pour permettre aux clients en fauteuil de manoeuvrer pour sortir.

Monique et Philippe Guilbert ont investi 6 000 Euros pour rendre leur pâtisserie accessible aux personnes à mobilité réduite.

@ FRANCOIS LECLERCQ

Monique et Philippe Guilbert ont investi 6 000 Euros pour rendre leur pâtisserie accessible aux personnes à mobilité réduite.

Le label accessibilité

Après six semaines de travaux, le couple voit ses efforts récompensés en septembre 2007, au cours d'une cérémonie couverte par la presse locale et une chaîne nationale, en présence de Valérie Letard, secrétaire d'Etat chargée de la solidarité. Le Chat décerne à la pâtisserie le label accessibilité, en présence du chanteur Gilbert Montagné, et la référence dans son guide des commerces accessibles valenciennois, distribué à 2 000 exemplaires. Au cours des mois suivants, nombreux sont les clients qui félicitent les commerçants de leur initiative. «Cela profite à tout le monde, se réjouit le pâtissier, y compris aux mères de famille avec des poussettes.» S'il compte davantage de personnes âgées et non-voyantes parmi ses clients réguliers, le commerçant ne sait s'il faut attribuer sa hausse de chiffre d'affaires de 25%, à sa devanture ou à son accessibilité.

Repères

- Raison sociale
La Gourmandine
- Activité
Pâtisserie, chocolaterie, confiserie
- Ville
Valenciennes (Nord)
- Année de création
1995
- Dirigeants
Monique et Philippe Guilbert, 48 ans
- Effectif
16 personnes
- CA 2007
800 000 Euros