Mon compte Devenir membre Newsletters

Ils créent un chèque-cadeau pour le commerce local

Publié le par

Chèque-cadeau. La Fédération des unions commerciales de Saône-et-Loire a lancé, avec l'aide de sa Chambre de commerce, un chèque-cadeau valable chez les détaillants du département. Au bout d'un an, 350 commerçants ont adhéré au dispositif qui révèle le dynamisme des indépendants.

Quel serait l'outil idéal pour générer du trafic dans les points de vente, accroître leur notoriété, apporter un service et une idée de cadeau aux particuliers ainsi que dynamiser les centres ville? A cette épineuse question, la Fédération des unions commerciales de Saône-et-Loire répond par le chèque «Les vitrines de Saône-et-Loire». «Nous nous sommes inspirés des initiatives d'autres unions commerciales, comme les Vitrines de Roanne ou de Reims, pour créer notre outil», explique Christian Rombeau, chargé de mission sur le chèque-cadeau à la CCI de Mâcon, qui a porté le projet de la Fédération. Un chèque, soit, encore faut-il le créer. «Nous avons fait participer chaque union commerciale adhérente à la Fédération, en fonction de son poids, par un investissement qui allait de 500 à 2 500 euros », précise le responsable.

Tous secteurs confondus

Après avoir réuni un budget global de 50000 euros, la moitié étant prise en charge par la CCI, la Fédération a pu réaliser les impressions des chèques (d'une valeur faciale de 10 et 50 Euros), se doter de stickers à usage des commerçants, créer un site web dédié, organiser une campagne de publicité sur les ondes et dans la presse locale pour se faire connaître, etc. «Notre travail consiste aujourd'hui à convaincre les comités d'entreprise d'acheter des chéquiers pour leurs salariés, mais également à inciter les commerçants à adhérer à l'outil, en l'acceptant comme moyen de paiement», ajoute Christian Rombeau.

Aujourd'hui, 350 commerçants du département font partie du dispositif et acceptent le chèque. «Il y a vraiment une vaste palette de secteurs représentés, depuis les restaurants jusqu'aux courtiers en assurance, en passant par les tatoueurs, et ce sont quasiment tous des indépendants », souligne Catherine Fournet, présidente de la Fédération. Avec un an de recul, puisque le chèque a été lancé en novembre 2009, la présidente se félicite de son succès: « Onze unions commerciales sur vingt l'ont déjà adopté, et nous continuons chaque jour de convaincre de nouveaux commerçants. » Depuis son lancement, le chèque cadeau a déjà généré 40 000 euros de chiffre d'affaires et l'objectif de ses créateurs est d'atteindre 100 000 euros sur la deuxième année. Outre cet aspect purement financier, il a prouvé que les commerçants de Saône-et-Loire avaient la capacité de se mobiliser autour d'un projet ambitieux et fédérateur.

Catherine Fournet, présidente de la Fédération des unions commerciales de Saône-et-Loire, se félicite que plus de la moitié des commerçants ait adopté le chèque-cadeau comme moyen de paiement.

Catherine Fournet, présidente de la Fédération des unions commerciales de Saône-et-Loire, se félicite que plus de la moitié des commerçants ait adopté le chèque-cadeau comme moyen de paiement.

Repères

> Raison sociale: Fédération des unions commerciales du 71
> Activité: Association
> Ville: Mâcon (Saône-et-Loire)
> Année de création: 1992
> Présidente Catherine Fournet
> Effectif: 500 commerçants