Mon compte Devenir membre Newsletters

Il rachète l'or de ses clients

Publié le par

Le buraliste Daniel Jollivet propose un service original à ses clients: il leur rachète bijoux et pièces de monnaie, du moment qu'ils sont en platine, or ou argent. Une activité complémentaire qui présente bien des avantages.

«Bonjour, à quel prix m'achetez-vous cette chevalière?», demande un jeune homme à son buraliste. S agit-il d'une erreur d aiguillage? Non, c'est effectivement un rôle qu'endosse volontiers Daniel Jollivet, gérant d'un tabac-presse à Chaumont, en Haute-Marne. Un service qu'il rend à sa clientèle depuis mai 2007, date à laquelle il a eu vent de cette opportunité, peu connue et dédiée aux débitants de tabac. Il rencontre en effet, lors d une réunion professionnelle, Patrice Post, le directeur commercial de la société Valeurs précieuses & or (VPO). Le but de l'entreprise? S'appuyer sur les buralistes pour récolter de l'or, du platine et de l'argent sous toutes ses formes: pièces de monnaie, lingots et bijoux, qu'ils soient de 8, 14 ou 18 carats... Elle les recycle ensuite dans les circuits industriels et médicaux.

Et pour ce faire, VPO fournit gratuitement la panoplie du parfait acheteur d'or: une balance agréée, des lunettes grossissantes, une pierre spéciale et un coffret de six flacons d'acides différents. Un attirail essentiel pour Daniel Jollivet. Quand un client se présente avec un bijou, par exemple, le commerçant l'examine sous toutes ses coutures à la recherche d'un poinçon, le frotte contre la pierre fournie par VPO puis analyse la trace laissée à l'aide des acides. «L'acide brûle tout sauf l'or, explique le buraliste. Et il y en a un spécifique pour détecter chaque teneur en or.» Des connaissances acquises lors d'une formation d'une demi-journée organisée par VPO, toujours gratuitement. Une fois la vente conclue, Daniel Jollivet la consigne dans un livre de police avec l'identité du vendeur, son numéro de téléphone, un descriptif des métaux confiés, etc. Un feuillet est remis au vendeur, un autre à la police et un dernier à VPO.

Une opportunité en or!

VPO offre également une avance de trésorerie pour que le commerçant puisse faire ces achats. Daniel Jollivet rachète les métaux selon un cours communiqué par VPO mensuel lement, sauf mouvement particulier. Cette activité représente jusqu'à 2 000 euros d'achat par mois, un montant sur lequel le commerçant touche une commission de l'ordre de 13 %, payée quinze jours après le ramassage mensuel. «Cela permet aux débitants confrontés à la hausse du prix du tabac d'arrondir leurs fins de mois, en diversifiant leur activité», souligne Patrice Post (VPO). Par ailleurs, le commerçant bénéficie de vitrophanies et de publicité dans les journaux locaux, à l'occasion d'opérations ponctuelles. En effet, au cours de l'année, un expert VPO peut être amené à se déplacer sur le point de vente pour racheter les métaux précieux pendant deux jours. Daniel Jollivet bénéficie ainsi d'un trafic supplémentaire dans son magasin et reste commissionné sur les achats, avec un pourcentage inférieur.

Daniel Jollivet rachète des métaux précieux pour le compte de la société VPO, qui le commissionne.

Daniel Jollivet rachète des métaux précieux pour le compte de la société VPO, qui le commissionne.

Repères

> Raison sociale: Le Tabac de Marigny
> Activités: Tabac, presse, loto et cadeaux
> Ville: Chaumont (Haute-Marne)
> Année de création: 1989
> Dirigeant: Daniel Jollivet, 60 ans
> Effectif: 2 personnes
> CA 2007: 1,5 MEuros

1 200 buralistes font partie du réseau de VPO

La société Valeurs précieuses & or (VPO) continue son maillage du territoire mais ne propose pas le même niveau de prestations à tous ses partenaires. Certains, comme Daniel Jollivet, rachètent les métaux précieux, d'autres n'accueillent que ponctuellement un expert VPO sur leur point de vente.
Rens.: www.vpo.fr