Mon compte Devenir membre Newsletters

Il met sa boutique à l'heure du Web

Publié le par

E-commerce. Horloger depuis 1977, Pierre Osouf, gérant de La maison de la pendule, s'est lancé très tôt à la conquête du Web. Il expédie aujourd'hui ses produits partout en France et a pu multiplier son chiffre d'affaires par cinq en s'ouvrant à de nouveaux marchés.

 

 

Ses pendules et coucous sont connus dans toute la France grâce à Internet. Pierre Osouf, horloger depuis plus de 45 ans, rechignait à passer à l'ère du numérique. Il s'est pourtant laissé convaincre par son gendre. Et il a bien fait. Aujourd'hui, son site www.maison-pendule.fr comptabilise 5 000 visites par jour et, depuis 2003, date de la création de la boutique en ligne avec paiement sécurisé, son chiffre d'affaires a été multiplié par cinq. «Nous réalisons 95 % de notre chiffre d'affaires sur Internet ou grâce à Internet. Nous en sommes très contents, d'autant que l'activité du commerce de rue a baissé. » Pierre Osouf intègre dans ses comptes toutes les ventes réalisées via la Toile, y compris celles de «Parisiens qui cherchent une pièce spécifique sur le Net et viennent ensuite voir les produits en boutique ». Il a fallu s'organiser pour atteindre ces résultats. A 67 ans, cet horloger n'est pas tombé dans la marmite de l'informatique quand il était petit. Il s'est formé doucement et, aujourd'hui, il est capable de remplacer au pied levé la secrétaire en charge du projet, partie en congé maternité.

Le référencement, clé du succès

Pour autant, la vente en ligne implique un fort investissement en temps et en énergie. «La concurrence est rude et vendre sur le Web n'est pas une sinécure. Gérer un site marchand demande beaucoup de travail, notamment pour la création des fiches produit, le but étant qu'elles soient vraiment accrocheuses. Nous les améliorons sans cesse grâce aux questions et aux commentaires des clients. » L'équipe de l'horloger met également à jour la page d'accueil du site le plus souvent possible, pour optimiser le référencement internet. «En effet, il ne sert à rien d'avoir une belle vitrine, il faut être vu et être présent en première page de Google pour progresser. Un bon référencement est alors nécessaire et cela coûte de l'argent, entre 500 et 1 500 euros par mois selon le nombre de clics générés sur notre site. » C'est avec cette recette que l'horloger a pu s'ouvrir à de nouveaux marchés. Il a par exemple expédié 10000 mouvements à une agence événementielle pour une opération de communication. «Sans le Web, jamais je n'aurais touché ces clients.»

Repères

> Raison sociale SARL La maison de la pendule
> Activité Horlogerie
> Ville Elbeuf (SeineMaritime)
> Année de création 1977
> Dirigeant Pierre Osouf (67 ans)
> Effectif 5 personnes
> CA 2009 347819 Euros