Mon compte Devenir membre Newsletters

Il initie les touristes à la gastronomie angevine

Publié le par

Restauration. Pascal Favre d'Anne profite d une opération initiée par l'Office de tourisme d'Angers pour valoriser son métier et son restaurant auprès du grand public. Et les retombées sont au rendez-vous.

Angers, mardi 19 février, à 15h30. Pascal Favre d'Anne, restaurateur gastronomique, réalise une tatin à la banane et son beurre salé sous les yeux de 25 fins gourmets. La démonstration est suivie de la dégustation du dessert et d un vin régional dévoilé par sa femme, Mathilde, sommelière du restaurant. La présentation de son métier de chef et de sa cuisine est organisée dans le cadre de «Made in Angers», une opération de l'Office de tourisme de l'agglomération d'Angers qui souhaite mettre en valeur les entreprises et leur savoir-faire.

Pascal Favre d'Anne espère rendre plus accessible son restaurant gastronomique grâce à l'opération «Made in Angers».

Pascal Favre d'Anne espère rendre plus accessible son restaurant gastronomique grâce à l'opération «Made in Angers».

Depuis l'an 2000, la ville propose ainsi au grand public de découvrir l'envers du décor et la diversité des métiers des entreprises participantes sur deux semaines. C'est la deuxième année que Pascal Favre d'Anne accueille une centaine de visiteurs, une grande majorité de seniors venus de tout le département, répartis sur quatre sessions d'une heure et demi. Ces touristes pas comme les autres vont même jusqu'à payer 5 euros à l'Office de tourisme pour avoir le privilège de passer les portes de son établissement et d'être initiés aux arcanes de la cuisine. «C'est une somme modique, mais qui a le mérite de cibler un public vraiment intéressé», souligne Claire Moutray, assistante chef de projet Made in Angers. Cerise sur le gâteau: 1,50 euro est reversé au restaurateur par visiteur reçu. Cela ne lui permet pas de rentrer dans ses frais, mais valorise la collaboration des entreprises. Pascal Favre d'Anne a surtout décidé de tenter l'aventure par amour de son métier, pour valoriser une équipe et montrer le travail nécessaire pour un résultat final: l'assiette du client. «C'est aussi un moyen différent, plus ludique, de me faire connaître», analyse le restaurateur.

L'essai est concluant. L'an dernier, la moitié des visiteurs sont revenus pour goûter à la carte imagi- native du restaurant Favre d'Anne. Sans compter le bouche à oreille généré, difficilement quantifiable. Le restaurateur a, en effet, bénéficié de la campagne de communication de l'Office de tourisme: messages dans la presse écrite et à la radio, présentation dans un document distribué par l'Office de tourisme, fléchage de l'entreprise dans les rues d'Angers, etc.

Un événement qui fait beaucoup de bruit. «Je ne vois pas comment un Angevin peut ne pas être au courant de la tenue de l'opération. Il m'est apparu essentiel d'associer ma jeune entreprise à une manifestation d'une telle notoriété», conclut le restaurateur.

Repères

- Raison sociale SARL Favre d'Anne
- Activité Restauration
- Ville Angers (Maine-et-Loire)
- Année de création 2006
- Dirigeant Pascal Favre d'Anne, 33 ans
- Effectif 17 personnes
- CA 2007 NC