Mon compte Devenir membre Newsletters

Il coiffe 7 jours/7 de 8 h 30 à 20 h minimum

Publié le par

Dimanche après-midi, Paris. Dans ce quartier résidentiel du 17e arrondissement, la vie tourne au ralenti. Excepté en un lieu: le salon de coiffure et d'esthétique William Star' Cut, qui accueille ses clients comme tous les autres jours. Le commerce est en effet ouvert sept jours sur sept, de 8 h 30 à 20 h, sans interruption. Et propose même une nocturne le jeudi, jusqu'à 23 h. «Je suis un convaincu de la formule américaine: plus on est ouvert, plus il y a de monde», explique Jean-Jacques Lévy, codirigeant de l'enseigne ouverte en mars dernier. Et ça marche: «Avec cette formule, il m'a fallu peu de temps pour me constituer une clientèle.» Le coiffeur profite en effet du mode de vie des résidents. «Beaucoup travaillent en libéral et rentrent tard. Ils ont rapidement repéré mes horaires décalés», explique-t-il. Résultat, le salon génère en moyenne 25 000 euros de chiffre d'affaires mensuel, 40% étant réalisés en dehors des horaires classiques: avant 10 h ou après 18 h 30 et le dimanche. «Ce jour-là, je coiffe près de 25 clients. Je touche notamment une clientèle juive qui se marie et les gens du quartier qui travaillent en semaine», explique celui qui défie la loi. «S'il le faut, je paierai une amende. Mais je compte beaucoup sur un assouplissement en matière d'ouverture le dimanche». En attendant, il assume seul ces larges amplitudes, ses cinq salariés effectuant des horaires normaux. Et il n'entend pas s'arrêter là: il réfléchit déjà à un développement du concept en franchise qu'il réserverait à ses salariés.

Repères

- RAISON SOCIALE:
JJLS
- ACTIVITE:
Salon de coiffure et d'esthétique
- VILLE
Paris (17e arrondissement)
- ANNEE DE CREATION
2007
- DIRIGEANTS
Jean-Jacques Lévy, 47 ans et Gérald Sitruc 44 ans
- EFFECTIF 6 personnes

Mot clés :

M.-E. F.