Mon compte Devenir membre Newsletters

Il adopte la green attitude

Publié le par

Développement durable. David Richard, fleuriste à Templemars, instaure dans sa boutique une charte de l'éco-citoyen. Ainsi, depuis début 2009, il utilise des matériaux biodégradables et sensibilise ses clients au quotidien.

Une fois par mois, David Richard, propriétaire de la boutique Efleurescence à Templemars, reçoit un colis un peu spécial: des rouleaux de papier kraft recyclé. En effet, depuis décembre dernier, ce fleuriste emballe ses bouquets dans du papier 100 % naturel et biodégradable. Il fait venir ce produit spécialement des Pays-Bas car il n'a pas, à ce jour, trouvé d'équivalent en France. Cette initiative pour le moins ambitieuse n'est pourtant pas la seule action que ce commerçant met en place. David Richard utilise également des peintures bio à l'eau et des lampes à basse consommation, récupère l'eau de pluie pour arroser ses plantes d'extérieur, ou encore, groupe ses commandes pour diminuer les dépenses d'énergie. De même qu'il livre à pied ses créations lorsque l'adresse d'un client se situe à moins de deux kilomètres de sa boutique. Bouquet final: il utilise une cellophane oxo-biodégradable étanche lorsqu'il présente ses compositions dans des poches d'eau. L'avantage? Ce matériau se dégrade en quatre mois contre 100 à 200 ans pour un film plastique classique. Le commerçant a d'ailleurs été primé en décembre dernier pour sa démarche écologique. La chambre de commerce et d'industrie de Lille lui a remis le Mercure d'or pour ses performances en matière d'innovation et de communication.

David Richard s'efforce de sensibiliser ses clients au respect de l'environnement.

David Richard s'efforce de sensibiliser ses clients au respect de l'environnement.

Communication responsable

Si David Richard met sa boutique au vert, c'est avant tout pour sensibiliser sa clientèle à la consommation responsable. Afin d'informer cette dernière des nouvelles actions mises en place, ce commerçant a rédigé une charte de l'éco-citoyen et distribué un magazine promouvant les gestes respectueux de l'environnement. «J'ai souhaité informer les clients en amont non seulement pour les inciter à adopter une éco-attitude, mais aussi pour les préparer au changement. Le nouveau papier d'emballage n'étant plus transparent, l'esthétisme du bouquet n'est plus le même. » Résultat: les clients ont bien accueilli l'initiative. D'autant que le pari de ce commerçant est de répercuter au minimum cette préoccupation environnementale sur le prix de vente. Le papier d'emballage bio coûte en moyenne 10 à 15 % plus cher qu'un produit classique. Alors pour équilibrer son budget, ce fleuriste a trouvé la parade. Il limite sa consommation de papier et réutilise ses chutes dès qu'il le peut. Aujourd'hui, David Richard souhaite donner un nouvel élan à sa charte et commercialiser des plantes bio. Reste qu'en France, les éco-labels fleurissent peu dans le domaine. « Pour l'instant, certaines pépinières proposent des graines bio, mais ces variétés ne bourgeonnent pas rapidement et ne correspondent donc pas à la demande des clients », regrette le commerçant.

Repères

> Raison sociale Efleurescence
> Activité Fleuriste
> Ville Templemars (Nord)
> Année de création 2005
> Dirigeant David Richard, 38 ans
> Effectif 2 personnes
> CA 2009 86 000 Euros