Mon compte Devenir membre Newsletters

Gare aux billets de 50 Euros!

Publié le par

 

Faut-il refuser les billets de 20 et 50 Euros? La question n'est pas si saugrenue, sachant que les moyennes coupures sont les cibles privilégiées des faux-monnayeurs, selon la Banque centrale européenne (BCE). En revanche, les billets de 500 Euros, pas assez discrets, n'ont pas la faveur des faussaires. C'est un moindre mal car les commerces sont l'un des circuits de distribution préférés pour écouler cette monnaie de singe. Boulangeries, bars, tabacs ou encore épiceries sont les premières victimes. Si bien qu'une boulangère de Terrasson Lavil ledieu, en Dordogne, en est même arrivée, à la suite d'un billet refusé par sa banque, à noter scrupuleusement l'identité des clients payant par ce biais. Point de paranoïa cependant, puisque l'inondation du marché par ces contrefaçons n'est pas à l'ordre du jour, même si le fléau ne cesse de prendre de l'ampleur. D'ailleurs, selon la BCE, les faux billets peuvent aisément être distingués des vrais grâce à la méthode consistant à toucher, regarder et incliner, décrite sur son site. D'autres solutions existent pour se prémunir de cette calamité, produits que nous ne manquerons pas de vous détailler dans un numéro prochain de Commerce magazine.

Carine Guicheteau, Rédactrice en chef adjointe

Mot clés : euro |

Carine GUICHETEAU